Asile/Opinion/Société

Le Nigérian, nouvel ennemi public No 1 en Suisse?

A entendre le nouveau chef, les requérants d’asile de cet Etat de l’Afrique de l’Ouest sont quasi tous des criminels. Et avec une augmentation massive de demandes d’asile (+80% en 2009), le phénomène va en s’amplifiant. Réalité ou effet d’annonce? Car, au fond, quel est le profil de ces requérants? Pourquoi viennent-ils en Suisse? Et dans quelle proportion?

Trafiquants de cocaïne
A l’ODM, on avance des chiffres: 1786 requêtes ont été déposées en 2009, soit 798 de plus que l’année précédente. Sur ce nombre, seules 70 ont été rejetées à l’issue d’une procédure ordinaire (c’est-à-dire un examen approfondi des motivations) tandis que sur les 1701 autres, les autorités fédérales ne sont même pas entrées en matière. Au final, l’asile n’a été accordé que dans un seul cas. Le néant. Et la preuve, selon Alard du Bois-Reymond, que les Nigérians s’entêtent à déposer des demandes d’asile en Suisse uniquement dans le but de faire du trafic de drogue.

De cocaïne, plus précisément. C’est en effet l’Afrique de l’Ouest – le Nigeria, mais aussi la Guinée Conakry et la Guinée-Bissau -, qui a la main mise sur ce trafic.

Alors pourquoi avoir pointé du doigt ces ressortissants et non pas les Guinéens qui brillent, eux aussi, en matière d’infraction à la loi sur les stupéfiants dans la statistique policière nationale de la criminalité établie en 2009? D’autant que, comme le reconnaît l’ODM, la collaboration avec le Nigeria en matière de renvois de requérants déboutés est «bonne» (300 renvois ont eu lieu en 2009). Tout le contraire des deux Guinées, où les réadmissions sont quasi inexistantes.

http://www.lematin.ch/actu/suisse/nigerian-nouvel-ennemi-public-no-1-261299

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s