culture/Politique/Religion/Société

Imams islamistes en Suisse

Douze mosquées adeptes d’un islam radical et huit imams qui prêchent la haine… C’est la conclusion du rapport confidentiel du Conseil fédéral sur le prêche des imams en Suisse que la presse alémanique a révélé jeudi. Ce n’est pas beaucoup comparé aux 200 mosquées que compte la Suisse, mais c’est déjà suffisamment inquiétant pour que les questions se bousculent.

Qui sont ces 8 imams extrémistes? !
«Le rapport est classé confidentiel et nous ne communiquerons aucun détail supplémentaire», coupe Sebastian Hüber, porte-parole du Département fédéral de la défense dont les services secrets ont rédigé le rapport commandé par le Conseil fédéral. Difficile donc de retrouver ces huit imams, ce d’autant plus que certains d’entre eux ne seraient plus en fonction. C’est le portrait type d’un imam intégriste qui est donc plus intéressant. Il s’agit généralement de ressortissants de pays arabes: dans le rapport, c’était le cas de 7 imams sur les 8. La plupart voyagent énormément et ne restent prêcher en Suisse que quelques mois. Et ces fondamentalistes savent ce qu’ils font: «Ce sont des adeptes du double discours», explique Ulrich Rudolph, professeur d’islamologie à l’Université de Zurich et coauteur d’une étude nationale sur l’islam en Suisse. «J’ai rencontré parfois des imams extrémistes, raconte-t-il. Et, sur le moment, ils avaient réussi à me convaincre qu’ils étaient modérés…»

Que prêchent-ils?
Le rapport donne peu d’exemples. Il parle notamment d’un imam d’origine libyenne qui aurait comparé les Suisses à des singes et à des porcs. Il aurait aussi appelé à l’extermination des infidèles. «Il s’agit rarement d’appel à la violence à proprement parler», explique pourtant le professeur zurichois. Pour ce spécialiste, les imams extrémistes encouragent surtout à une non-négociation avec l’Occident, à un refus total des valeurs occidentales. «Au fond, c’est de l’arrogance, continue-t-il. Celle de placer les valeurs de la charia au-dessus de celle de l’Occident. Et puis ils sont très stricts dans l’application de l’islam. Certains vont jusqu’à décrire les sous-vêtements qu’un bon musulman devrait porter.»

Que fait la justice?
Les auteurs du rapport stipulent que certains des imams qui prêchent la haine sont toujours en activité. Qu’attendent les autorités pour agir? «Aucun commentaire sur les cas précis», répond Félix Endrich, porte-parole des renseignements suisses. Il relève cependant que les autorités disposent de plusieurs moyens d’agir au nom de la sécurité publique. Comme expulser un imam extrémiste s’il est détenteur d’un permis de séjour ou demander au Conseil fédéral d’interdire à un imam suisse d’exercer le prêche. Aucune statistique officielle n’est communiquée sur le nombre de cas qui auraient été ainsi sanctionnés. Récemment, deux cas d’expulsions ont été révélés par la presse: un imam à Zurich et l’autre à Sion.

Que font les musulmans modérés?
«Bien sûr que la communauté musulmane connaît les imams qui prêchent la haine, explique Hafid Ouardiri, ancien porte-parole de la mosquée de Genève. Beaucoup d’entre nous changent de mosquée à cause de ces extrémistes.» Rudolf Ulrich, le professeur zurichois d’islamologie, ajoute: «Les organisations musulmanes de Suisse dénoncent régulièrement les extrémismes et leurs adeptes. Malheureusement, il n’y a personne pour les écouter.» Le problème, selon lui, c’est que les communautés musulmanes ne sont pas officiellement reconnues en Suisse et que du coup il n’y a pas de véritables échanges entre elles et les autorités.

Comment lutter contre ces imams?
Pour Ulrich Rudolf, il n’y a qu’un seul moyen efficace: exiger une formation pour les prédicateurs musulmans en Suisse. C’est la conclusion du rapport qu’Ulrich Rudolf a rédigé. Et une majorité des musulmans que le professeur a contactés souhaitent une telle pratique. «Malheureusement, en Suisse, personne ne prend ce sujet au sérieux.»

http://www.lematin.ch/actu/suisse/imams-islamistes-suisse-202917

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s