Actualité/Etranger/International/Opinion/Politique/Suisse

WikiLeaks: la Suisse, «une démocratie alpine frustrante».

révélations | Les documents américains secrets contiennent aussi des dépêches sur la Suisse. Le pays est « une démocratie alpine frustrante », peut-on lire dans un protocole écrit en 2008 par l’ancien ambassadeur américain en Suisse, Peter Coneway.

Les relations entre la Suisse et les Etats-Unis sont certes cordiales, mais pas vraiment émotionnelles, poursuit M. Coneway, selon des informations données mardi par « Radio Basel ».

Le média local a consulté « tous les documents de Wikileaks », au sein de la rédaction du magazine d’actualité « Der Spiegel » à Berlin, a assuré son rédacteur en chef Christian Heeb.

Dans plus de 500 télégrammes en provenance de Genève et Berne, les diplomates américains s’intéressent aussi à certains politiciens suisses pris individuellement. Après son élection, le conseiller fédéral UDC Ueli Maurer est ainsi qualifié de fidèle suiveur de Christoph Blocher, indique « Radio Basel ».

M. Blocher est par ailleurs nommé « gourou du parti UDC » par l’ambassadeur dans une autre dépêche. Les politiciens suisses n’ont au final pas reçu d’aussi « mauvaises notes » que leurs collègues étrangers, note le média bâlois.

Manque de coopération

Dans une dépêche datant de 2006, les Etats-Unis se sont plaints de la coopération défaillante avec la Suisse, rapporte la radio. Le patron de l’époque du Service d’analyse et de prévention (SAP) (services secrets suisses, ndlr), Urs von Däniken est décrit comme très peu coopératif. Son attitude est considérée comme anti-américaine.

L’ambassade mentionne aussi les affaires courantes dans ses communications. Les thèmes principaux des deux dernières années ont été les relations de la Suisse avec l’Iran et le conflit avec la Libye.

La plus grande tension avec les Etats-Unis est apparue lorsque la société d’électricité Laufenburg (EGL) a conclu en 2008 un contrat de livraison de gaz avec l’Iran, poursuit la radio. La ministre des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey, était présente lors de sa signature à Téhéran.

En revanche, les diplomates ne se sont guère exprimés sur le secret bancaire et les tensions qui y sont relatives entre la Suisse et les Etats-Unis.

« Der Spiegel » est en possession de plus de 250’000 dépêches diplomatiques américaines. Il les a reçues de la plateforme de divulgation Wikileaks, en même temps que quatre autres journaux.

http://www.24heures.ch/wikileaks-suisse-democratie-alpine-frustrante-2010-11-30

http://www.lematin.ch/actu/suisse/wikileaks-suisse-democratie-alpine-frustrante-355767

http://www.tdg.ch/wikileaks-suisse-democratie-alpine-frustrante-2010-11-30

 

2 réflexions sur “WikiLeaks: la Suisse, «une démocratie alpine frustrante».

  1. Pingback: Le Conseil fédéral refuse d'appliquer la volonté du peuple - Les Observateurs

  2. Pingback: Le Conseil fédéral refuse d'appliquer la volonté du peuple - Les Observateurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s