Actualité/Canton/Insécurité/Opinion/Politique/Violence

L’extrême-gauche revendique l’attaque.

Des activistes d’extrême-gauche opposés au WEF ont revendiqué «l’attentat» survenu jeudi matin dans un hôtel de luxe à Davos (GR) sans faire de blessé.

Dans un message écrit, des opposants d’extrême-gauche ont déclaré avoir déposé et déclenché deux explosifs pyrotechniques dans l’établissement.

Selon le message en possession de l’ATS, le détonateur à retardement a été réglé pour 06h00 «afin de ne pas mettre en danger les employés de l’hôtel». L’explosion ne s’est pourtant produite que peu après 09h00, lorsque le personnel était à l’oeuvre.

«Nous avons attaqué les hôtels Morosani (…) Les conseillers fédéraux et les représentants de l’UBS y séjournent», ont prétendu les activistes. Voisins, les deux hôtels Morosani sont le «Posthotel», attaqué à l’explosif, et le «Schweizerhof».

Les activistes ont en outre affirmé avoir saboté le chauffage de l’hôtel en versant du sucre dans la citerne à mazout, «afin que le vent froid des montagnes souffle tôt ou tard dans les oreilles des conseillers fédéraux». En réalité, les ministres suisses ne séjournent pas au «Posthotel», comme ce fut le cas lors de précédentes éditions du Forum économique mondial (WEF), a indiqué la chancellerie fédérale.

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/L-extr-me-gauche-revendique-l-attaque-16140572

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s