Actualité/culture/Opinion/Politique/Religion/Société/Suisse

La SSR renonce à réglementer le port du voile.

Foulard islamique | Il n’y aura pas de directive nationale sur le port de signes religieux pour les journalistes. Mais en Suisse romande, la RTS a dû trancher.

Un média de service public peut-il compter dans ses rangs une journaliste portant un foulard islamique? Confrontée à ce dilemme, la Radio Télévision Suisse (RTS) – Radio et Télévision suisse romande – doit désormais se débrouiller seule. Car à Berne, malgré ses promesses, la SSR renonce finalement à trancher dans ce délicat dossier qui suscite le débat. Origine du malaise: la postulation à la Radio suisse romande, en fin d’année dernière, d’une étudiante en journalisme qui porte le hijab.

Dimanche dernier, Roger de Weck, le nouveau directeur général de la SSR, a ainsi annoncé à la NZZ am Sonntag qu’aucun règlement ne serait élaboré au niveau national: «Une directive est complètement inutile aussi longtemps que, sur 6100 employés, il y a un cas à résoudre toutes les années bissextiles. Tant que l’on a affaire à de rares cas isolés, c’est aux supérieurs qu’il appartient de décider, en s’appuyant sur le sens commun et en considérant les intérêts de l’entreprise et du service public.» Et Roger de Weck de conclure: «Il y a suffisamment de règles à la SSR, pour ne pas dire trop.»

Promesses non tenues?
Cette prise de position est aux antipodes des promesses faites par la SSR, en janvier, d’élaborer des «directives claires» sur le port de signes religieux dans les médias de service public du pays. Une prise de position était attendue d’ici au printemps, promettait-on.

La direction de la RTS n’a donc pas eu d’autre choix que de trancher par elle-même. Verdict? Les journalistes amenés à exercer leur métier sur le terrain, lors d’interviews, de conférences de presse ou d’apparition à l’écran, devront s’abstenir d’afficher des signes d’appartenance ostentatoire. Mais la religion n’est pas seule touchée: «Cela concerne aussi bien le port d’un foulard islamique que l’expression d’un symbole politique ostentatoire ou d’appartenance à une association», explique Manon Romerio, directrice de la communication à la RTS. Qui conclut: «Le ou la journaliste est tenu de présenter une apparence d’impartialité à son interlocuteur et au public.» Cette pratique, qui relevait jusqu’ici d’une règle non écrite dans la profession, sera désormais «précisée si besoin par les rédactions en chef concernées».

Quant à l’aspirante journaliste voilée, elle a pour l’heure reçu une réponse négative à l’une de ses deux postulations à la Radio suisse romande. «Elle ne correspondait pas aux critères de base» (en termes de formation), note la RTS. Pour la deuxième, la sélection est encore en cours.

http://www.tdg.ch/ssr-renonce-reglementer-port-voile-face-rarete-cas-2011-02-04

6 réflexions sur “La SSR renonce à réglementer le port du voile.

  1. A la place de se chatouiller pour se faire rire, ne pourrait-on pas apprendre à vivre ensemble en nous respectant ? Toutes les communautés auraient tant à y gagner.

    L’intégrisme laïc, c’est tellement dépassé ! …

  2. >>ne pourrait-on pas apprendre à vivre ensemble en nous respectant ?

    pour cela il faudrait commencer par réécrire le coran.

  3. Il faut savoir que cet accoutrement ostentatoire est volontaire, c’est la bannière du djihad. Ces femmes ou sœurs musulmanes sont des militantes de l’islam radical, mais que si… C’est politique et pour faire passer la pilule, elles disent que c’est religieux., à d’autres. Peut-être une salle de prière quand il y en aura plusieurs?
    On oublie pas que la femme musulmane doit couvrir son sexe, pas sa tête. On sait aussi que les islamistes font une confusion entre les poils et les cheveux.
    Une femme voilée à la radio, à la TV, puis en politique. C’est le début de la prise de pouvoir. Je fais quoi, je ferme la radio, la TV?
    Les Suisses qui paient la concession n’ont ils donc rien à dire ? Posez leur la question, sinon je lance une initiative.
    Y’en a vraiment qui n’ont pas de couilles… C’est ça, ouvrez la BOÎTE DE PANDORE.
    Ce type de revendication doit cesser, sinon la Suisse sera islamisée.
    (FR, GB, B, pour les principaux, en fait il y en a 5).
    A B E
    Et pendant ce temps, au CCIS, on prêche la haine de tous les non-musulmans… .Je dis STOP!
    Entre hommes et femmes musulmans, on fait le jihad de concert.

  4. Ce qui m’amuse c’est que cette jeune fille porte le même genre de foulard que ma grand mère lorsqu’elle travaillait dans les vignes en Valais.

  5. C’est la première fois que je lis cette remarque de bon sens : porter un foulard islamique pour une journaliste, c’est la même chose que porter un emblème d’appartenance à un parti politique.

    L’islam n’est pas une religion : c’est une idéologie politique totalitaire et suprémaciste qui se déguise en religion.

    Tout le monde trouverait scandaleux qu’un journaliste d’une télévision de service public mette un T-shirt portant de logo d’un parti politique.

    A plus forte raison pour l’islam, qui est contraire aux constitutions de la totalité des pays démocratiques. Pour l’islam, la démocratie, c’est à dire la loi des hommes, est une impiété : seule est valable la loi d’Allah.

    Le voile islamique n’est pas un bout de tissu. C’est un drapeau. C’est une bannière politique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s