Actualité/Immigration/Insécurité/Sécurité/Société/Violence

Un Maghrébin armé crée l’émoi aux Bastions

Parc des Bastions | L’individu, colérique et menaçant, a brandi une arme ce lundi en fin d’après-midi aux abords du Palais Eynard.

Jour de rentrée scolaire. Aux Bastions, ce lundi en fin d’après-midi, les collégiens se racontent leurs vacances. Température agréable et cohabitation pacifique à hauteur de pelouse. Pas pour longtemps. A 17 h 30, surgit un individu qui ne va pas plus à l’école. Il brandit un spray au poivre et en vide le contenu sur un groupe d’une quinzaine de personnes assises non loin du Palais Eynard.

L’homme a visiblement des comptes à régler. Il repart à vélo et revient quelques instants plus tard jeter sa bicyclette contre une femme également présente. L’embrouilleur ne s’arrête pas là. Au troisième passage, il brandit une arme, crosse argentée bien visible par de nombreux témoins. Insultes et menaces pour tous: «Allez, appelez la police!»

C’est fait. Le signalement du forcené est déjà parvenu au 117. Trois patrouilles tournent dans le parc, s’arrêtent aux abords des échiquiers où tout aurait commencé. «Quatre individus, de type maghrébin, ont importuné des jeunes femmes», déclare Patrick Pulh, le porte-parole de la police genevoise, qui confirme la présence d’un homme apparemment armé dans le parc des Bastions, ce lundi, peu avant 18 h. «D’après nos informations, il était également porteur d’un couteau», ajoute-t-il.

Une telle panoplie, qui n’a rien à voir avec un cartable d’écolier, encourage les recherches actives. Plusieurs véhicules de gendarmerie, d’autres banalisés, partageaient hier en début de soirée la même réquisition.

www.tdg.ch/geneve/actu/homme-arme-cree-emoi-bastions-2011-08-29

3 réflexions sur “Un Maghrébin armé crée l’émoi aux Bastions

  1. HANNIBAL 2: « Le retour. »

     » Le fils du tyran déchu a réussi à fuir la Lybie sur sa bicyclette, déguisé en écolier qui ne va plus à l’école, sans un sous, Hannibal simule une agression pour se faire arrêter par la police afin d’être logé gratuitement dans une luxueuse cellule de Champ-d’Ollon. Grâce à son stratagème il échappe aux révolutionnaires Lybiens car il sait qu’en Suisse on n’expulse pas les criminels étrangers. Dans une mise en scène sobre et formaliste ce deuxième volet des aventures d’Hannibal Kadhafi démarre sur les chapeaux de roues, cascades, violences et suspens sont au rendez vous. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s