Actualité/International/Opinion/Politique/Société/Suisse

Egalité et racisme, la Suisse peut mieux faire

Plusieurs pays ont demandé à la Suisse des mesures supplémentaires pour lutter contre la discrimination raciale, la xénophobie, la traite des êtres humains et pour renforcer l’égalité entre hommes et femmes sur le marché du travail.

Plus de 30 pays se sont exprimés à la suite du discours prononcé à Genève par le conseiller fédéral Didier Burkhalterdevant le Conseil des droits de l’homme. Ils ont salué les progrès réalisés récemment, tout en faisant plusieurs recommandations nouvelles.

Plusieurs Etats, en particulier africains, se sont inquiétés de «la montée du racisme, de l’intolérance et de la xénophobie» en Suisse. Ils ont demandé que les autorités lancent une campagne de sensibilisation plus large dans la population pour répondre aux défis posés par les préjugés négatifs visant les étrangers.

Des mesures plus fermes contre la traite des êtres humains, des femmes et des mineurs en particulier, sont revenues souvent dans les recommandations. Le recours disproportionné à la force de la part des forces de police, le traitement des demandes d’asile, dont la détention des mineurs non accompagnés, les discriminations visant les femmes migrantes ont également été critiqués.

Interdiction des minarets

Le Pakistan est revenu sur la votation, fin 2009, sur l’interdiction de la construction de nouveaux minarets. Il a demandé l’adoption d’un texte de loi interdisant les activités de toutes les organisations prônant le racisme. La Turquie a demandé la levée de l’interdiction de nouveaux minarets, une décision populaire regrettée également par les Etats-Unis et la Norvège.

De nombreux pays, comme les Pays-Bas et l’Espagne, ont dénoncé les inégalités persistantes sur le marché du travail et dans les postes de décision entre les hommes et les femmes. La Suisse doit lancer une stratégie nationale à cet égard, ont demandé les Pays-Bas.

Divers Etats ont également demandé que le Centre suisse de compétence pour les droits humains, opérationnel depuis 2011 et créé pour une durée pilote de cinq ans, soit transformé en une institution nationale indépendante des droits humains avec un large mandat.

Plusieurs pays ont souhaité en outre que la Suisse ratifie rapidement les Conventions de l’ONU sur les droits des handicapés et les disparitions forcées. (ats/News)
http://www.lematin.ch/suisse/didier-burkhalter-defend-progres-acquis-2008/story/25131589

Une réflexion sur “Egalité et racisme, la Suisse peut mieux faire

  1. 80 pays critiquent les droits de l’homme en Suisse, dont des pays africains… Non mais on rêve… Depuis quand la Suisse pratique-t-elle la traite des êtres humains ou les disparitions forcées ? En revanche, je connais différents pays africains ou musulmans où l’esclavage se pratique toujours…

    Qu’est-ce que la Suisse fait dans cette institution ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s