Actualité/Canton/Etranger/Immigration/Insécurité/Violence

Du jamais vu dans le trafic d’herbe!

L’ampleur et la violence de la petite mafia mise au jour dans les Montagnes neuchâteloises fait froid dans le dos. Et soulève plusieurs questions.

Ce café était assidûment fréquenté par les petits caïds comme lieu de rencontre, et non de trafic.

Ce café était assidûment fréquenté par les petits caïds comme lieu de rencontre, et non de trafic.

En tout premier lieu, il semble étonnant que des petites frappes de la région aient pu agir si longtemps – au moins depuis 2008 – sans se faire pincer avant. Chef de la brigade des stupéfiants de la police neuchâteloise, le commissaire Manuel Garcia avance deux raisons: «Les méthodes utilisées par ce groupe ont imposé un silence quasi mafieux dans le milieu du trafic d’herbe. Nous avions donc peu d’informations qui remontaient. Mais dès que nous en avons obtenu, nous avons agi.»

Priorité aux gros trafics

L’autre raison de la relative impunité avec laquelle le jeune Tchétchène I. (24 ans) et sa bande appelée Jamahat ont pu monter en puissance dans le contrôle du trafic d’herbe dans leur région tient au Code pénal et aux priorités de la lutte contre le trafic de stupéfiants. «Notre brigade compte onze membres et notre mission est de nous concentrer sur les drogues dures, explique Manuel Garcia. Pour la marijuana, nous nous focalisons sur la vente aux mineurs et les gros trafics en bande lorsque nous les détectons.» Le commissaire ajoute que le trafic d’herbe permet des bénéfices rapides et des risques moindres au niveau pénal.

Autre question: la violence et le climat de racket instauré par le gang Jamahat est-il typique de ce genre de trafic? «Non, je n’ai jamais été confronté à de pareilles méthodes dans la région en vingt-cinq ans de carrière!» répond Manuel Garcia. Procureur en charge de l’affaire, Nicolas Feuz confirme également son caractère «heureusement exceptionnel». Mais il tient surtout à relativiser la composante religieuse du gang: «Aucune des victimes de racket ou de violence n’a été contrainte de se convertir à l’islam. Il s’agit plutôt de jeunes qui cherchaient spontanément à plaire au meneur.» La piste d’un gang de radicaux islamistes cherchant à financer le djihad est donc complètement erronée.

http://www.lematin.ch/faits-divers/jamaisvu-trafic-herbe/story/26468964

Publicités

3 réflexions sur “Du jamais vu dans le trafic d’herbe!

  1. chère suzy bravo pour ton blog, enfin des suisses qui se rêveillent!
    de pas publier, bonne fin d’année à toi!
    Un genevois atterré!

  2. Merci pour ton soutient ! Cela me va droit au coeur ! Oui je fais mon devoir citoyen en ré-informant le peuple ! Tu es atterré et il y a de quoi bien malheureusement ! Excellente nuit à toi aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s