Politique/Sécurité

Les citoyens peinent à digérer qu’on dépense autant pour les gens du voyage

Comme les hirondelles, les Gitans arrivent au printemps et ne font pas toujours leur nid là où on les attend. L’an dernier, faute de terrains pour les accueillir, leurs campements sauvages ont provoqué de sérieux bras de fer avec les autorités locales, la police et les propriétaires de terrains.

gitans police caravane

En France voisine, le phénomène est le même, si ce n’est que les Communes disposent aujourd’hui d’un réseau d’aires d’accueil pour les gens du voyage, qui leur permet de mieux réagir contre les installations illégales. C’est l’Etat qui leur a imposé ce système. Un modèle pour la Suisse?

A la base, ce n’est pas de gaieté de cœur que la Communauté de communes du Pays de Gex (CCPG), qui regroupe 27 communes, s’est mise à l’œuvre pour appliquer la loi Besson du 5 juillet 2000. Celle-ci stipule que toute Commune française de plus de 5000 habitants doit fournir une aire de stationnement aux gens du voyage. Cela ne représente pas moins de 42 000 places à aménager dans l’Hexagone! «Plutôt que d’imposer cette loi à chaque Commune, nous avons établi en 2002 un schéma départemental pour la région», explique Gérald Dentinger, maire de Thoiry, responsable de ce dossier au sein de la communauté.

Des aires à la pelle
Résultat, le Pays de Gex comprend aujourd’hui quatre aires équipées: à Gex (16 places), à Divonne-les-Bains (16 dont 10 pour des familles sédentaires), à Ferney-Voltaire (13) et à Prévessin (16). Cette dernière Commune dispose également d’une aire de grand passage, pour les grands rassemblements (100 caravanes). Si cette région de France a réagi plus vite que d’autres, c’est qu’elle attire, tout autant que l’arc lémanique, des gens du voyage avides d’y faire leurs petits commerces.

Reléguée dans la zone artisanale, l’aire de Divonne-les-Bains ressemble à un camp fortifié. Elle est entourée d’un grillage, d’un portail fermant la nuit et d’une loge de gardien. Ce dernier veille au maintien de l’ordre et encaisse une caution de 100 euros et une taxe de 3 € 50 par jour pour les frais d’électricité et d’eau. Bien que modeste en taille, chaque aire a coûté entre 800 000 et 1,2 million d’euros. «Ces aires représentent au niveau de la région un investissement de près de 6 millions d’euros. Et je ne vous cache pas que les citoyens ont de la peine à digérer qu’on dépense autant pour cela», admet Gérald Dentinger.

Mais ce dispositif permet aux maires d’interdire tout caravaning sauvage ailleurs et de procéder à des expulsions si les règles ne sont pas respectées. Ce qui ne gomme pas pour autant les problèmes de cohabitation. «En saison, je suis presque deux fois par semaine parmi les gens du voyage, avec la gendarmerie, à cause de problèmes de violence, des débordements ou des dégâts, surtout avec les Roms», soupire le maire.

«Coordination»
Si cette loi française ne séduit par forcément le canton de Vaud (lire ci-dessous), Jacqueline de Quattro y est attentive. Il y a une dizaine de jours, la conseillère d’Etat, en compagnie de son homologue genevois Pierre Maudet et de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, a rencontré le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls. «A cette occasion, j’ai demandé à la France une meilleure coordination dans la recherche de places pour les gens du voyage, notamment des Roms français. Et j’ai d’ores et déjà pris contact avec des préfets français pour avancer dans cette collaboration.»

ferrari gitans camp

Doctrine unique pour la Suisse romande

«Légiférer, c’est un choix politique, mais je ne crois pas que cela soit nécessaire chez nous, car c’est reconnaître une catégorie de citoyens différents», estime Pierrette Roulet-Grin, encore médiatrice jusqu’au 30 juin auprès des gens du voyage pour le Canton de Vaud. Et de rappeler que la Suisse ne compte que 30 000 Jenisch, reconnus comme minorité nationale, dont seulement 3000 voyagent à l’intérieur du pays. Le Grand Conseil vient d’ailleurs de renvoyer au Conseil d’Etat une pétition qui demande de créer enfin une aire d’accueil d’hiver pour cette communauté.

La France, en revanche, compte près de 400 000 nomades, dont des «internationaux», à 95% des Roms, qui viennent en Suisse. «Ce sont ceux-là qui nous préoccupent», rappelle Pierrette Roulet-Grin. L’an dernier, quelque 200 caravanes circulaient en permanence en Suisse romande, alors que le Canton de Vaud, seul de Suisse romande à disposer de deux aires d’accueil, à Payerne et à Rennaz, ne peut en accueillir qu’une septantaine.

Plutôt que d’élaborer une loi contraignante à la française, Vaud a soumis à la commission mandatée par la Conférence latine des chefs de Départements de justice et police les directives qu’elle a édictées pour harmoniser les procédures envers les campements sauvages.

«En outre, chaque Canton devrait disposer d’au moins une place d’accueil, afin de donner aux gens du voyage un autre point de chute lorsqu’ils doivent partir après sept jours», relève Blaise Péquignot, secrétaire général de la Conférence latine. Si Neuchâtel vient d’officialiser un bout de son parking de La Vue-des-Alpes, Fribourg attend toujours le feu vert de l’Office fédéral des routes pour créer une zone en bordure de l’autoroute N12, à Sâles. Le Jura a certes deux petites aires, mais non officielles, alors que celle de Martigny, en Valais, est souvent boudée à cause du vent. Quant à Genève, qui dispose d’une aire pour sédentaires à Versoix, elle regarde passer les Gitans par la France voisine.

www.24heures.ch/vaud-regions/

Publicités

Une réflexion sur “Les citoyens peinent à digérer qu’on dépense autant pour les gens du voyage

  1. Pas de commentaire, si ce n’est que ce sont toujours, et encore les CONTRIBUABLES qui trinquent !!! Et on ne leur demande pas leur avis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s