Actualité/Asile/Politique

Acceptation du durcissement de l’asile: revue de presse

La presse romande commente le résultat des votations fédérales sur l’asile (où se mêlent inquiétude et déception des éditorialistes)

ThG_0901_Cera_13.jpg

Le oui cinglant aux mesures urgentes de la loi sur l’asile ne trouve pas un écho aussi unanime, loin s’en faut, dans les quotidiens romands. Pour les plus favorables, ce résultat «renforce ce constat de confiance» aux institutions (Agefi).

Le fait que la révision était défendue par la socialiste Simonetta Sommarugaconstitue en outre une sorte de gage de confiance: ainsi, la Tribune de Genève ose l’espoir que «la nouvelle célérité dans le traitement» change «la donne de la politique de l’asile». Même si le chemin sera «truffé de mines». Et de saluer le courage de Simonetta Sommaruga qui se refuse à «l’angélisme typique de la gauche tout en brisant la logique linéaire du durcissement».

«Mais tous les efforts de la très pragmatique conseillère fédérale seront vains, si de nouveaux accords de réadmission ne sont pas signés dans les meilleurs délai, souligne Le Matin. Ce point ne dépend malheureusement pas de sa seule bonne volonté. Mais comment va-t-elle faire pour convaincre les pays réfractaires de reprendre leurs concitoyens déboutés en Suisse?»

La Liberté et Le Courrier en revanche n’y vont pas par quatre chemins pour exprimer leur déception, voire leur courroux. Pour le quotidien édité à Fribourg, il s’agit ni plus ni moins d’une «invitation à de prochaines réformes encore plus restrictives» et d’un résultat qui «planera sur la révision fondamentale du droit d’asile déjà engagée par le Gouvernement». Un résultat qui va aussi «banaliser les coups de canifs à ce qui a fait la fierté de la Suisse: sa ‘tradition humanitaire’».

Quant au Courrier, il juge le résultat «cruel», à l’image d’une dégradation politique, économique, sociale et morale, et dont l’UDC profite le plus pour «imposer ses thèmes». Le quotidien indépendant genevois veut continuer de se battre et lance cet avertissement: «Nous serons particulièrement attentifs à l’application des mesures urgentes».

Le Quotidien jurassien, s’il admet «l’indispensable accélération des procédures», ne parle pas moins d’un nouveau «tour de vis» et déplore lui aussi que la tradition humanitaire du pays n’en sorte «pas grandie». «Comment s’indigner des horreurs commises en Syrie et ne pas accueillir ceux qui risquent leur vie?», interroge le «QJ».

www.lematin.ch/suisse/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s