Insécurité/Sécurité/Violence

Onze ans de prison pour le Tunisien qui a tiré sur une caissière

Le Tribunal cantonal vaudois a condamné lundi l’auteur d’un braquage, commis en décembre 2011 dans un magasin Denner à Lausanne, à 11 ans d’emprisonnement pour tentative de brigandage qualifié.

braquage denner lausanne police

En décembre 2011, un Tunisien avait accidentellement tiré sur une caissière d’un magasin Denner de Lausanne, la blessant sous l’aisselle.

Le jugement – 11 ans de prison – rendu le 7 décembre 2012 par le Tribunal criminel de Lausanne a été confirmé. Les appels de la défense, qui demandait une diminution de la peine, et du Ministère public, qui concluait à une condamnation à 12 ans d’emprisonnement pour tentative de meurtre, ont été rejetés.

«Prise de risque insensée»

S’ils admettent que le condamné a agi sans intention homicide et que le coup de feu reste «accidentel», les juges soulignent sa «prise de risques insensée». L’homme n’a «pas réussi à gérer la situation» et la «progression désastreuse» de son brigandage.

Le Tribunal cantonal considère que la peine infligée en première instance n’est pas excessive, bien qu’elle soit «très sévère». Les faits, d’une «gravité extrême», auraient pu avoir des conséquences mortelles, sans un «extraordinaire concours de circonstances».

D’autre part, en raison de l’ensemble des preuves récoltées, les juges ont l’«absolue certitude» que le condamné a participé à un autre brigandage, commis précédemment dans une station service. L’homme a toujours nié avoir participé à ce braquage.

Drame frôlé

Le 2 décembre 2011, vers 18h15, l’homme a tenté de braquer un magasin Denner. Il a pointé son arme chargée à bout portant sur la caissière et lui a tiré dessus. Ce n’est que grâce à un mouvement effectué au moment du tir que cette dernière n’a subi qu’une blessure légère.

A l’audience, l’homme a expliqué que le coup est probablement parti «tout seul» quand il a effectué son mouvement de charge, sans exclure que son doigt ait pu involontairement appuyer sur la détente «sous l’effet de la panique». Il a à plusieurs reprises exprimé ses regrets pour les actes commis en ce jour qu’il qualifie de «maudit».

www.24heures.ch/

Publicités

2 réflexions sur “Onze ans de prison pour le Tunisien qui a tiré sur une caissière

  1. et que fait-il encore en Suisse ??? Les prisons en Suisse / en Europe sont débordées, et les prisons en Tunisie comme dans les pays limitrophes sont certainement plus proches « vraies prisons » que chez nous, où une prison frôle le 4 étoiles… Allez via fissa, mais non pas aux frais des contribuables, mais bien à ceux de son pays d’origine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s