Actualité/Violence

Violée à 5 ans par un ado

Une fillette a été abusée par un jeune de 13 ans. Un complice a forcé son frère de 7 ans à regarder la scène.

pedophilie fillette viol violée peluche pleur fille

Une horrible affaire de mœurs secoue le canton. Le drame s’est déroulé il y a quelques jours à Arbon. Une enfant de 5 ans a été violée par un adolescent âgé de 13 ans. «Mes enfants étaient sortis jouer et ils ont rencontré ces deux jeunes qui habitent dans le quartier», indique Guido*, le papa. A un moment donné, les garçons leur auraient lancé: «Maintenant, on va vous montrer comment on fait l’amour!» Les bourreaux ont alors offert des bonbons pour attirer leurs victimes dans un petit bois, situé non loin de leur lieu d’habitation.

Selon le papa, sa fillette a subi une pénétration tandis que le camarade du garçon violeur obligeait le frère de la petite victime, âgé de 7 ans, à regarder la scène. En rentrant à la maison, la petite a eu une diarrhée sévère. Sa maman a pensé qu’elle avait mangé quelque chose d’avarié. Ce n’est que le lendemain que les enfants, choqués, ont raconté à leurs parents ce qui s’était passé.

«J’ai très rapidement retrouvé le coupable. Il a vite avoué son crime, explique Guido. J’ai alors appelé la police. Le Ministère public chargé des mineurs a tout d’abord voulu faire obstruction à cette affaire, craignant de stigmatiser les jeunes auteurs.» De son côté, le procureur Hans-Ruedi Graf a confirmé à «20 minutes» qu’une enquête avait été ouverte.

«L’auteur ne s’est jamais excusé»

Après le viol de sa fille, le père demande justice.
Comment vont vos enfants?
Mon fils se fait des reproches. Il dit qu’il aurait dû prendre davantage soin de sa sœur. Ma fille va maintenant un peu mieux. Les deux ne parlent pas de ce qui s’est passé.

Avec votre fils, vous avez parlé avec l’un des auteurs. Quelle a été sa réaction?
Il a d’abord nié. Et dit ne pas savoir de quoi je parlais. Quand mon fils l’a traité de menteur, il a admis les faits. Mais il ne s’est jamais excusé.

Les auteurs habitent le quartier. Qu’allez-vous faire?
Tant qu’ils sont libres, je ne vais pas quitter mes enfants des yeux. Mais je ne vais pas déménager. J’ai mes racines ici.

www.20min.ch/ro/news/faits_divers/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s