Actualité/Canton/Insécurité/Sécurité/Suisse

Un site guide les victimes de vol

De l’adresse du serrurier au psychologue: une Zurichoise décrit la marche à suivre après un cambriolage.

topelement

Après un cambriolage, les victimes sont souvent désemparées. Face à ce constat, Caroline Wilhelm, une mère de famille de la région de Zurich, a décidé de prendre les choses en main. Au début du mois, elle a lancé Einbruch-diebstahl.ch, un site qui vous vient en aide si vous êtes victime d’un vol par effraction. Blocage des cartes de crédit, adresses de serruriers, d’entreprises de nettoyage mais aussi d’appuis psychologiques. «A l’exception de bijoux de famille ou de souvenirs, tout est remplaçable, explique la Zurichoise de 42 ans. Le pire, c’est le sentiment de s’être fait envahir, de ne plus être en sécurité chez soi.» Elle sait de quoi elle parle. Il y a deux ans, elle et sa famille ont été victimes d’un cambriolage. «Aujourd’hui encore, quand on rentre, on vérifie les endroits stratégiques.»

Cambriolages en hausse

Depuis le lancement du site, Caroline Wilhelm ne reçoit que des compliments. «J’ai été étonnée de voir le nombre de personnes qui sont touchées directement ou dont un proche a été cambriolé.» Elle a également présenté son projet à la police cantonale zurichoise, qui le voit d’un bon œil.

L’initiative tombe à pic: en Suisse, nous sommes victimes d’un cambriolage toutes les huit minutes. Et, selon les statistiques citées par 20 Minuten, les vols avec effraction touchent 932 habitants sur 100 000, ce qui nous place à la première marche du podium européen dans ce domaine.

En plus de donner des conseils pratiques, Caroline Wilhelm souhaite que le forum de son site permette de trouver des indices quant à l’identité des malfaiteurs. «Suite à notre cambriolage, je suis allée faire le tour du voisinage. A chaque porte, j’ai raconté mon histoire. J’ai pensé qu’une plate-forme qui permet de partager en ligne sa mésaventure pour pouvoir réunir tout au même endroit pouvait être utile. On ne sait jamais, peut-être que plusieurs personnes ont remarqué la même camionnette de livraison, ou même que quelqu’un a relevé un numéro de plaques ou un signe particulier.» Ne s’inquiète-t-elle pas des dérives possibles: que les habitants fassent justice eux-mêmes ou que de fausses informations circulent?

«Non, pas du tout. D’ailleurs, quand j’ai présenté mon site à la police, elle ne m’a absolument pas dit que cela pouvait poser problème. Au contraire, elle s’est engagée à suivre les pistes sérieuses lancées dans le forum.» Pour l’instant, le site Einbruch-diebstahl.ch n’est disponible qu’en allemand. Mais sa conceptrice assure que des versions italienne et française sont prévues dans les prochains mois. Surtout que, avec le début de la saison des «vols du crépuscule», le problème des cambriolages va certainement rester d’actualité.

http://www.lematin.ch/suisse/site-guide-victimes-vol/story/10796937

Publicités

Une réflexion sur “Un site guide les victimes de vol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s