Actualité/Canton/Etranger/Insécurité/Violence

«Va te faire battre ailleurs.»

Une femme originaire du Kosovo est intervenue, samedi à l’aube, contre plus de dix jeunes qui s’acharnaient sur un homme devant une discothèque. Elle a secouru le blessé et a appelé l’ambulance.

Le tabassage a eu lieu devant la boîte. Les vigiles n’ont pas bougé.

Le tabassage a eu lieu devant la boîte. Les vigiles n’ont pas bougé.

«Seul contre tous, il recevait des coups de pied, de chaise et de bâton. Personne n’a osé s’interposer. Alors, j’ai pris sa défense.» Une femme de 26 ans est intervenue dans une bagarre qui a eu lieu samedi vers 4 h 40 devant la discothèque «Home 58», rue des Glacis-de-Rive.

«Choquée, je n’arrivais plus à composer le 144»

Un coup de poing à l’œil est venu lui signifier de se mêler de ce qui la regarde. «Les agents de sécurité de la discothèque disaient à l’homme mal en point: «Va te faire battre ailleurs.» Il a reçu deux coups de couteau au dos. J’ai hurlé. La sirène d’une ambulance qui passait par là a fait fuir les jeunes.» La jeune femme originaire du Kosovo dit avoir téléphoné aux urgences. «J’étais tellement choquée que j’ai eu de la peine à composer le 144. En attendant l’arrivée des secours, j’ai pris des mouchoirs pour stopper l’hémorragie tout en pleurant», poursuit-elle.

D’après nos renseignements, le blessé est un serveur Maghrébin qui avait eu une altercation avec un jeune dans un bar de Genève. A la fin de son service, une dizaine de personnes l’attendaient à la rue de la Terrassière. «Ils avaient des pieds de chaise et même un morceau de pare-choc de voiture», précise un témoin. Apeuré, l’homme aviné est allé se réfugier vers la discothèque.

«Ce ne sont pas nos clients»

Selon la police, «l’individu a été acheminé à l’hôpital mais sa vie n’est pas en danger». Mais pourquoi la sécurité de la discothèque n’a-t-elle pas secouru l’homme battu? «Quand une arme blanche est utilisée sur la place publique, c’est à la police d’intervenir. Nous avons assez de problèmes à gérer à l’intérieur de la discothèque. Aucune de ces personnes n’a mis les pieds dans notre club», a réagi le gérant de l’établissement.

www.20min.ch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s