Actualité/Canton/Etranger/Opinion/Politique/Suisse

L’UDC veut une Lex Carlos contre les délinquants mineurs

Le conseiller national zurichois Hans Fehr (UDC) va soumettre à ses pairs une motion pour durcir les mesures pénales contre les délinquants mineurs.

1449267_pic_970x641

Les politiciens, et plus précisément l’Union Démocratique du Centre (UDC), s’emparent de l’affaire «Carlos» pour proposer un texte de loi. Le Zurichois Hans Fehr est à la manœuvre. «Dans des crimes graves, il faut prononcer des peines incompressibles», a-t-il déclaré au Blick.

Jugés comme des adultes

La justice des mineurs ne doit pas échapper à cette règle, Hans Fehr préconisant l’augmentation «sensible» de la peine maximale, actuellement fixée à quatre ans. Il regarde avec envie outre-Rhin où les mineurs peuvent être condamnés à dix ans. Trois adolescents suisses avaient ainsi été condamnés en novembre 2010 à de lourdes peines pour des agressions à Munich.

Le membre de l’UDC réclame que les cas les plus graves soient jugés comme des adultes. Et si l’accusé ne coopère pas, l’adolescent pourrait alors purger sa peine en prison. «Le droit pénal des mineurs nécessite des réponses pour tous ceux qui utilisent chaque possibilité inimaginable du système. La justice des mineurs doit redevenir crédible», a-t-il encore déclaré au journal de boulevard zurichois.

Les Verts Libéraux ne suivent pas

Plus de 110 conseillers nationaux ont déjà apporté leur soutien à la motion, dont Chris­tophe Darbellay, président du PDC et Martin Landolt, le président du PBD. Parmi les partis bourgeois, l’opposition provient surtout des Verts Libéraux, dont le président Martin Bäumle juge le texte populiste dans un environnement émotionnel.

«Ce n’est pas la loi qui pose problème, c’est son application, il y a beaucoup trop d’erreurs», s’est-il justifié, prenant comme exemple l’affaire «Carlos», qui aurait eu besoin d’un peu plus de bon sens, ajoute-t-il.

De son côté, le conseiller national socialiste Daniel Jositsch (ZH) rappelle que si la loi est plus dure en Allemagne, le taux de récidive y est de 80%, contre 30% en Suisse. «Notre droit pénal pour les mineurs est globalement positif, même s’il faut encore corriger certains points», explique le député zurichois au Blick.

www.lematin.ch

Publicités

Une réflexion sur “L’UDC veut une Lex Carlos contre les délinquants mineurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s