Actualité/Canton/Etranger/Europe/Insécurité/Violence

Braquage de l’UBS Cornavin : l’oeuvre d’un Français d’origine marocaine

Le Français de 24 ans savait depuis des mois quel employé de l’UBS il allait prendre pour cible.

topelement

Il y a quatre mois, H., 24 ans, était interpellé dans le quartier des Pâquis pour une histoire de dette impayée. Comme l’a révélé aujourd’hui le Matin Dimanche, le jeune homme possédait déjà des plans de la succursale UBS Cornavin, braquée mardi dernier en début d’après-midi. Prévenu d’actes préparatoires délictueux, il avait été relâché après trois mois, faute d’éléments suffisants.

Quelques semaines après sa remise en liberté, H. est donc passé à l’acte. Le Matin est en mesure de révéler que ce Français d’origine marocaine, auteur du casse du Casino du Lac en 2010 (Meyrin), a tout simplement ressorti ses documents et son plan : l’employé de banque dont la famille a été prise en otage et qui a délivré la somme de 1,2 million était en effet le même qui devait être «pris pour cible» dans le projet initial.

H. et son complice sont toujours activement recherchés par la police. Ils font l’objet d’un mandat d’arrêt international.

www.lematin.ch

Publicités

2 réflexions sur “Braquage de l’UBS Cornavin : l’oeuvre d’un Français d’origine marocaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s