Actualité/Canton/Etranger/Immigration/Opinion/Sécurité

Les Roms «victimes de l’arbitraire»

L’association Opre Rom dénonce des dérapages dans l’application du règlement restreignant la mendicité. La police s’explique.

Au mois de mai, le sergent Gilbert Glassey, de la police lausannoise, a expliqué aux Roms les changements liés au nouveau règlement. Image: PHILIPPE MAEDER

Au mois de mai, le sergent Gilbert Glassey, de la police lausannoise, a expliqué aux Roms les changements liés au nouveau règlement.
Image: PHILIPPE MAEDER

Les Lausannois constatent eux-mêmes que le nombre de mendiants, habituellement compris entre 50 et 70, s’est réduit à quelques petits groupes. Mais à quel prix, rétorque Opre Rom, l’Association lausannoise d’action et de solidarité avec les Roms. Véra Tchérémisinnof, présidente de cette association, explique par exemple qu’un mendiant s’est fait confisquer une somme de 80 fr. Il mendiait trop près de l’entrée d’un commerce alors qu’une distance de cinq mètres au moins est désormais exigée. «Cela représentait une semaine de gain qu’il s’apprêtait à envoyer en Roumanie», déclare Véra Tchérémissinoff.

En signant une quittance, ce mendiant a-t-il seulement compris ce qu’il faisait, connaissait-il ses droits? «Non, répond Véra Tchérémissinoff, il a signé parce qu’il avait peur», affirme-t-elle. «Tant le Code de procédure pénale que la Convention européenne des droits de l’Homme affirment le droit à une traduction. Du point de vue de la procédure, ce n’est pas respecté. C’est l’illustration du règne de l’arbitraire de la police», lance Me Jean-Michel Dolivo, avocat de plusieurs Roms.

La police affirme qu’elle ne prélève pas l’entier d’une somme gagnée en une semaine. Le municipal Grégoire Junod dresse un premier bilan positif: «Dans l’ensemble, le règlement est plutôt bien respecté et appliqué sans trop de difficulté. Très peu d’amendes, moins de 60 depuis le mois de mai, ont été prononcées. Et celles-ci ne sont pas envoyées en Roumanie en l’absence de domicile connu. On est donc très loin d’une situation à la genevoise avec son flot d’amendes et de frais administratifs inutiles»

http://www.24heures.ch/vaud-regions/roms-victimes-arbitraire/story/16576384

Publicités

Une réflexion sur “Les Roms «victimes de l’arbitraire»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s