Actualité/Etranger/Immigration/Violence

Bagarre de rue : un Africain égorgé au petit matin à Genève

Un homme a reçu un coup de couteau à la gorge dimanche au petit matin aux Pâquis. Il est toujours dans un état critique.

africain black violence sang bagarre pieds dead mort

Un homme a échappé de peu à la mort dans la nuit de samedi à dimanche à la rue de Berne, aux Pâquis. Pris dans une bagarre avec au moins trois autres personnes, il a reçu un coup de couteau au niveau de la gorge.

«Son pronostic vital fut engagé pendant de nombreuses heures après les faits», explique Henri Della Casa, porte-parole du Ministère public, qui précise que son état reste grave à l’heure actuelle. Le Parquet ne peut en dire plus sur les circonstances de la bagarre.

Selon nos informations, deux autres participants ont été légèrement blessés à l’arme blanche, confirmant le bilan évoqué par la «Tribune de Genève». Il pourrait s’agir d’un différend autour d’une affaire de drogue. Deux Africains seraient impliqués, dont l’individu grièvement blessé.

www.20min.ch

La police a dû boucler la rue entre 4 et 6h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche. Heure d’hiver? Non, heure des Pâquis.

Il ne reste qu’un ruban police battu par le vent. Reliquat peu artistique d’une fin de nuit particulièrement agitée aux Pâquis. Celle de samedi à dimanche, peu après 4h du matin. Tendu, le ruban comme les secours arrivés en nombre. La police boucle la rue de Berne à l’angle de la rue des Alpes. Une bagarre vient d’éclater sur le trottoir, vingt mètres plus loin, à la hauteur du no 22.

Le 144 envoie trois ambulances. Elles ne repartiront pas à vide. Trois blessés acheminés aux Urgences des HUG. D’après nos informations, leur vie n’est pas en danger. Mais rien, officiellement, ne filtre sur cette nouvelle bagarre aux Pâquis. On ignore le nombre de personnes impliquées, on ne sait pas si la police a procédé à des arrestations. L’affaire est dans les mains du procureur de garde.

Le Ministère public n’a pas pour habitude de faire des communiqués le dimanche. Trois blessés, c’est beaucoup. Sur place, la rumeur dominicale parle même de deux morts. Entre ces deux informations pour l’heure invérifiables, une violente bagarre de rue assurément.

www.tdg.ch/geneve/faits-divers/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s