Actualité/Violence

Un commerçant égorgé en pleine rue par un voleur à Genève

Le patron d’un restaurant de Genève serait entre la vie et la mort après avoir été poignardé par un individu qui fouillait à l’intérieur de sa voiture.

Poignardé couteau sang

Un restaurateur de la rue de Carouge serait entre la vie et la mort après avoir été poignardé par un voleur dimanche vers 21 heures, révèle 20 Minutes.

L’agression s’est déroulée dans la rue du Pré-Jérôme, à quelques pas de l’établissement de la victime. Accompagné d’un ami, le restaurateur a surpris un voleur en train de visiter son véhicule. La rencontre aurait alors dégénéré, le commerçant ayant notamment «pris un coup de couteau à la gorge», selon une employée.

Une enquête a été ouverte. Le Ministère public confirme l’agression, sans plus de détails.

www.tdg.ch/geneve/faits-divers/

Les traces de l’agression maculent encore le bitume ce lundi après-midi. Une traînée de sang, bien visible malgré le sable qui la recouvre, court sur plusieurs mètres dans la rue du Pré-Jérôme, aux Augustins. Dimanche soir, aux alentours de 21h, le patron du grill portugais de la rue de Carouge, distant de quelques dizaines de mètres, s’y est fait poignarder. Ses blessures sont extrêmement graves. «Il est dans le coma, il n’y a pas d’espoir», lâche-t-on même dans le petit commerce, où l’émotion est très vive.

L’ami de la victime, qui a tenté de s’interposer, est lui aussi blessé, mais plus légèrement, à la main.

www.20min.ch/ro/

Publicités

3 réflexions sur “Un commerçant égorgé en pleine rue par un voleur à Genève

  1. Merci de ne pas céder à cette dérive langagière des journalistes, qui consiste, depuis peu, à dire égorgé au lieu de poignardé au cou.

    Quand quelqu’un est égorgé, il ne peut pas être entre la vie et la mort ; il est mort, par définition. Egorger signifie trancher la gorge.

    Le fait que des criminels musulmans aient récemment introduit, en Europe, la pratique du coup de poignard à la gorge, préconisée par le Coran, ne doit pas nous conduire à trahir la précision de notre langue, qui a des implications dans l’action politique.

  2. Et certains médias continuent a dire que la criminalité à diminué à Genève.
    Que tout va bien et qu’il ne faut surtout pas faire attention à certains partis politiques « xénophobes » ou de « droite » qui ne font qu’alarmer inutilement la population.
    Nous en avons marre de cette ouverture de nos frontières à tout sorte de délinquants et criminels. Genève se remplit de tout la misère du monde.
    Notre petit pays si prospère et attrayant, n’attire pas que des travailleurs au chômage de l’étranger mais aussi des tout les criminels qu’ont réussi à s’installer chez nous car ici il y a encore des gens confiants et honnêtes.
    J’en ai marre de voir tout les jours dans nos rues des gens qui n’ont absolument rien a faire ici. IL y a les travailleurs qui passent les frontières tout les jours et il y a les « autres » qui viennent et trainent dans nos rues rien que pour voler, escroquer ou agresser. Nous en avons marre de ce libre passage des personnes sans aucun contrôle. Nous en avons marre de se faire agresser, voler, marre des bouchons dans nos rues, de la pollution, des incivilités , des voitures non Suisses qui nous coupent la route , qui passent au feux rouge, qui ne savent pas utiliser les clignotants, des dealers, etc.
    Suis je xénophobe parce que je n’aime pas tout ces choses là ?
    A la moindre altercation , un couteau est vite sorti et l’intention de tuer est la première réaction. Pourquoi nos politiciens et certains médias n’aiment pas trop parler de la sécurité à Genève ? Pourquoi on aime bien couvrir , cacher a la population cette réalité ? Pourquoi ne pas admettre une fois pour toute que la criminalité est due en grande partie a l’ouverture des frontières ? Personne ne parle de fermer les frontières mais bon sang, pourquoi croire que la réussite économique de la Suisse et due l’ouverture sauvage de nos frontières ?
    La Suisse n’a pas besoin de cette ouverture car de toutes façons le secret bancaire est bien mort alors de quoi avons nous peur ?
    RAS LE BOL

  3. C’est en croyable comme la police a pas encore découvert le coupable on peux mourir assassinée comme des animaux que ou sans fu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s