Economie/Immigration/Société/Violence

Prostituées étrangères exploitées en Suisse: violence physique brutales et rituels de sorcellerie

CRIMINALITÉ

Les débats sur la prostitution en Europe trouvent un écho aussi en Suisse où plusieurs changements à la loi sont étudiés. Retour sur le rapport de la Fedpol qui décrit les conditions de travail des prostituées.

prostitution pute rue lausanne genève voiture sexe

Les débats sur la prostitution n’épargnent pas la Suisse. Si la pénalisation des clients a été votée en France le vendredi 29 novembre, des parlementaires helvétiques comme la conseillère nationale bernoise Marianne Streiff-Feller s’inspirent de ce qui se discute en Allemagne, où il est plutôt question de laisser les clients s’assurer que les prostituées ne sont pas contraintes d’exercer.

Une solution qui sera délicate à mettre en place car les professionnelles rassurent les clients en prétendant qu’elles exercent de leur plein gré, explique la procureure zurichoise Silvia Steiner dans le Tages Anzeiger. Et ce, toujours selon Silvia Steiner, alors que proxénètes et tenanciers de bordels mettent ces femmes en coupe réglée, les empêchant notamment d’avoir des clients réguliers pour empêcher d’instaurer un rapport de confiance.

Des conditions tues par les souteneurs

C’est cette réalité que l’Office fédéral de la police (Fedpol) décrit. «Les victimes sont sous pression en raison de plusieurs facteurs, comme la pauvreté, des relations familiales rompues ou encore du manque de perspectives professionnelles», explique l’agence dans un rapport paru en juin 2013.

Ces femmes sont donc facilement sujettes à l’exploitation. Elles proviennent pour la plupart de Roumaine, de Hongrie, de Bulgarie, de Thaïlande, du Brésil et du Nigéria, ajoute Fedpol dans son rapport.

Les réseaux criminels et autres souteneurs ne reculent devant rien pour recruter puis contrôler les prostituées, que ce soit par le besoin d’argent ou l’usage d’une «violence physique extrêmement brutale». Si les femmes savent qu’elles viennent en Suisse pour se vendre, elles sont en revanche abusées sur leurs conditions de travail.

pures prostituées salon sexe string blonde

Manque de ressources policières

Très souvent, les prostituées en Suisse doivent reverser une part importante de leurs revenus aux réseaux dans leur pays. C’est le cas des femmes d’Afrique de l’Ouest, qui sont contrôlées souvent par d’anciennes professionnelles venues du pays. En outre, elles sont maintenues dans la terreur par des rituels de sorcellerie, Fedpol évoquant des pratiques de vaudou et de juju.

Ces femmes ne se considèrent pour autant pas comme des victimes mais comme la contrepartie d’un troc puisque ces réseaux les ont envoyées en Europe, déplore la police fédérale.

La Suisse est un marché intéressant pour les proxénètes qui peuvent y accumuler des profits énormes et la prostitution n’y est pas complètement illégale. En outre, Fedpol rappelle les forces de l’ordre n’y allouent pas de grandes ressources, ce qui réduit pour les souteneurs les risques d’être arrêtés.

13 condamnations en 2012

Les chiffres parlent d’eux-même: en 2012, Fedpol a relevé 2000 indices de traite des êtres humains mais seuls 13 condamnations ont été prononcées. Les peines peuvent toutefois être lourdes. Un chef proxénète hongrois a été condamné à 14 ans de prison à Zurich en 2012 et selon Fedpol, les autres responsables de son réseau ont quitté la Suisse.

La situation est particulièrement compliquée pour les prostituées en Suisse car l’offre y dépasse nettement la demande, ce qui accroît la pression sur les femmes et les précarise en raison de la concurrence.

Les procédures pénales contre les réseaux dépendent souvent des cantons et la Confédération assure le lien dans les affaires les plus importantes avec son Service de coordination contre la traite d’êtres humains et le trafic de migrants (SCOTT).

La Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga prévoit une extension des compétences à la Confédération dans le cadre du plan d’action contre la traite des être humains mais une proposition concrète de loi se fait encore attendre.

www.lematin.ch/suisse/

Publicités

5 réflexions sur “Prostituées étrangères exploitées en Suisse: violence physique brutales et rituels de sorcellerie

  1. dieu fait ces beaux fessiers et nos Français importent de la merde africaine
    HONTE à la France honte à la République

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s