Actualité/Justice/Opinion/Politique

Plainte pour racisme contre le maire socialiste de Berne

L’humour du président de la ville de Berne, Alexander Tschäppät (PS), n’a pas plu à un avocat bâlois. Ses blagues sur les Italiens lui valent une plainte.

Tschaepaet Alexander Tschäppät Berne

Le 12 décembre dernier, Alexander Tschäppät participait en «guest star» à une soirée d’humour à Berne. Das Zelt, chapiteau itinérant, traverse la Suisse avec un parterre de personnalités du monde du spectacle et propose toutes sortes d’animations (concerts, comedy clubs et autres).

Lors de son apparition, le politicien s’est fait remarquer avec des histoires drôles ciblant, entre autres, les Italiens. Des blagues qui n’ont pas fait sourire l’avocat bâlois Alberto Di Biscegli, qui a déposé une plainte pénale pour discrimination de la dignité d’un groupe ethnique clairement défini, indique lundi le quotidien «Die Nordwestschweiz», qui s’est procuré la lettre adressée au Ministère public bernois. En cause, des piques du genre: «Savez-vous pourquoi les Italiens sont petits? Parce que leur mère leur a toujours dit que quand ils seront grands, ils devront travailler.»

Et la prestation du président de la ville fédérale a aussi fait réagir en Italie. Le quotidien «La Repubblica» a diffusé la vidéo de l’apparition du politicien, lui reprochant de véhiculer un sentiment anti-italien latent en Suisse.

Contacté, le principal intéressé n’a pas souhaité s’exprimer. Il y a quelques jours, il a toutefois présenté des excuses via son porte-parole, «dans le cas où il aurait blessé quelqu’un». Après son show, Alexander Tschäppät avait déjà reçu des critiques, même au sein de son parti.

En fonction depuis 2004, le socialiste est en poste jusqu’en 2016. Agé de 61 ans, le Bernois est aussi conseiller national depuis 2010.

 

Sale temps pour les humoristes

En Suisse romande aussi, les prestations de certains humoristes, même professionnels, passent mal. Fin novembre, Thierry Meury et Patrick Dujany, alias Duja, se sont attiré les foudres du groupe anti-séparatiste du Jura bernois «Sanglier». Leurs commentaires sur les ondes de la RTS (radio et télé) à l’issue du vote populaire du 24 novembre sur des discussions menant à la création d’un seul canton avec le Jura voisin avaient été jugées «inacceptables». Le groupe a saisi le médiateur de la RTS.

Toujours sur le même sujet, Thierry Meury est aussi sous le coup d’une plainte de la société cantonale de radio et télévision du canton de Berne. C’est sa chanson «Paysan Oberlandais», diffusée lors de l’émission «L’Agence» sur La Première, qui a été définie comme respectant pas la dignité humaine. Contacté, l’humoriste jurassien n’a pas souhaité commenter cette affaire, ni celle du maire de Berne.

www.20min.ch/ro/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s