Actualité/Sécurité/Violence

Guerre ethnique entre Africains et Albanais à la prison de Genève

Vingt-trois détenus, d’origine africaine et albanaise, ont été sanctionnés pour différents incidents.

cour prison Champ-Dollon

Une bagarre, suivie d’un règlement de comptes et d’un refus de réintégrer des cellules. Les tensions sont montées en puissance entre dimanche et mardi à Champ-Dollon. Au total, 23 détenus ont été sanctionnés. Peu courant. L’étincelle qui a mis le feu aux poudres?

Une guerre de clans opposant des Africains à des Albanais, selon nos informations.

Une première altercation a éclaté dimanche vers 18 h, à l’heure du repas en commun dans l’aile sud. Une dizaine de personnes ont été impliquées, sans que l’on connaisse la raison de la dispute. «Nous avons identifié, séparé et puni quatre protagonistes d’ethnies différentes», explique Constantin Franziskakis, confirmant notre information.

Trois groupes difficiles

Deuxième épisode lundi, lorsqu’une centaine de prisonniers de la même unité sortent à la promenade. «Une bagarre très violente est survenue dans la continuité des événements de la veille, relate-t-il. Un homme qui n’avait rien à voir dans l’histoire a été projeté contre un mur. Nous avons alors placé sept personnes en cellule forte, dont trois qui seront ensuite soumises à un régime de sécurité renforcée.» Ce durcissement de régime, «relativement rare», implique notamment la suppression des activités communes. Troisième épisode mardi après-midi. Au terme de la promenade, douze détenus albanais ont refusé de réintégrer leur cellule, protestant contre des mesures prises la veille à l’encontre de leurs compatriotes. Ils ont notamment été privés de visite pendant deux semaines. Depuis, l’ordre est rétabli, assure le directeur.

www.tdg.ch/geneve/

Trois jours durant,

des incidents interethniques ont mis l’établissement carcéral de Puplinge en ébullition.

Au total, 23 détenus ont écopé d’une sanction, rapporte la «Tribune de Genève», dont les informations sont confirmées par Constantin Franziskakis, directeur des lieux. Le quotidien parle de «guerre des clans» entre détenus africains et albanais.

www.20min.ch/ro/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s