Criminalité/Europe/Violence

Criminalité transfrontalière en hausse

Le corps des gardes-frontière de la région Vaud-Valais a enregistré l’an dernier une forte augmentation du nombre d’interventions.

douane douanier suisse frontière

La criminalité transfrontalière est en hausse dans tous les domaines. Le corps des gardes-frontière Vaud-Valais a recensé l’an dernier 6634 interventions, tous domaines confondus, contre 6000 un an auparavant et un peu plus de 5500 en 2011, indique lundi un communiqué. Plus de la moitié de ces interventions, 3732, se sont déroulées sur le territoire valaisan.

Le trafic de stupéfiants est une des principales sources d’infractions, totalisant 1273 cas, soit près de 20% des interventions. Les gardes-frontière ont saisi 6,3 kilos d’héroïne, 3,7 kilos de cocaïne, 129 kilos de marijuana et 2,6 kilos de haschich. Par rapport à 2012, les opiacés et les produits cannabiques sont en hausse alors que la cocaïne est en légère diminution.

Davantage de violence

Les interpellations d’individus signalés dans le système Ripol (police suisse) ou SIS (espace Schengen) ont atteint 1311 cas. Globalement, leur nombre est en augmentation. Au total, 2096 personnes se sont vu refuser l’entrée en Suisse et 1661 cas de séjour illégal ont été constatés, deux chiffres également en hausse.

Une augmentation générale de la violence aux frontières est également constatée. Si les gardes-frontières ont dû faire une fois usage d’une arme, comme en 2012, ils ont engagé à 14 reprises un chien de protection, contre six fois en 2012. Ils ont été confrontés à 11 fuites (7 en 2012) durant des contrôles, 11 (8) demi-tours devant un barrage et un barrage a été forcé à 10 (4) reprises.

Si les tentatives d’introduction d’armes à feu demeurent faibles et n’évoluent guère, les gardes-frontière ont tout de même saisi 520 armes diverses l’an dernier. Le nombre d’armes blanches, de sprays d’auto-défense et d’objets contondants a connu une recrudescence l’an dernier.

La contrebande douanière traditionnelle, liée au tourisme d’achat, demeure aussi d’actualité et continue de progresser. Entre 2010 et 2013, le nombre de cas est passé de 800 à 1998. Viande, boissons alcoolisées et tabac sont les produits les plus prisés. (ats)

www.20min.ch/ro/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s