Criminalité/Insécurité/Violence

Les braqueurs sont partis en avion privé à Marrakech

RÉVÉLATIONS

Après avoir dérobé un butin de 1,25 million, les braqueurs se sont envolés vers l’Afrique et ont fêté leur coup en vol avec du champagne. Récit.

braquage UBS police Lausanne

Ville impériale et millénaire, Marrakech n’attire pas que les touristes. Selon les informations que «Le Matin» a pu recueillir, c’est là-bas que se sont rendus les braqueurs de la banque UBS Cornavin le jour même du hold-up, le 24 septembre dernier. Rappelons que la famille d’un employé de l’établissement bancaire a été prise en otage et que ce dernier a dû remettre la somme de 1,250 million. Les malfrats se sont enfuis sur un scooter blanc avec le butin dans un sac à dos. Pour l’anecdote, au même moment, une opération transfrontalière franco-suisse regroupant les douanes et la gendarmerie se déroulait dans le canton.

Si l’alarme transfrontalière a bel et bien été enclenchée après le casse, personne n’avait apparemment pensé que les voyous allaient s’enfuir par les airs, comme l’a révélé «Le Matin» (du 10 octobre dernier). En ce 24 septembre, les premières informations de la police genevoise se concentrent en effet sur le deux-roues repéré en train de filer en direction de Versoix. Les malfrats ont rendez-vous à Prangins avec un pilote d’hélicoptère. A l’origine, l’appareil a été réservé pour le baptême de l’air de deux jeunes femmes. Le trajet est cher mais rapide: moins de dix minutes pour se poser sur la piste de l’aéroport de Cointrin (côté Meyrin), où un jet privé les attend. «Il n’y a pas eu de contrôle de passeports ni de marchandises», indique une source. L’avion a été réservé par un jeune entrepreneur de 32 ans, un «apporteur d’affaires» qui organise régulièrement des vols en avion pour ses riches clients auprès de compagnies d’aviation privées.

On débouche le champagne

Administrateur de plusieurs sociétés dans le commerce des métaux précieux et l’immobilier, l’homme est aussi à ses heures agent de joueurs: il a œuvré dans le transfert au Galatasaray d’un des meilleurs buteurs mondiaux, l’international ivoirien Didier Drogba. Le 24 septembre 2013, le trentenaire se trouve lui aussi dans le jet avec son amie et une autre jeune femme. Décollage. Adieu Genève. En l’air, l’ambiance est à la fête. On sabre même le champagne. Le plan de vol prévoit comme lieu d’atterrissage Málaga, en Espagne, mais la joyeuse troupe demande à poursuivre sur Marrakech. A partir de là, on perd la trace des braqueurs présumés, dont un Franco-Marocain de 24 ans, déjà condamné pour le hold-up du Casino du Lac (GE) en 2010.

Pilotes hors de cause

L’entrepreneur sera arrêté une semaine plus tard à l’aéroport de Cointrin. Comme l’avait révélé la Tribune de Genève, il était en partance pour Dubaï afin de négocier un contrat portant sur des chichas. Le scooter ayant servi au hold-up de Cornavin a été retrouvé dans le garage de son immeuble à Genève. S’il reconnaît avoir organisé le voyage et connaître un peu l’un des braqueurs, il conteste en revanche toute participation dans le casse. Il n’a en tout cas pas été reconnu par l’employé de banque ou sa famille.

L’enquête se poursuit. Des mandats d’arrêt internationaux ont été délivrés. Actuellement, l’agent de joueurs ainsi qu’un Français dont l’ADN a été retrouvé sur le scooter restent en détention provisoire. Si la piste d’une complicité interne à UBS a pu être envisagée, il semble qu’elle ait été abandonnée. De même, les pilotes de l’hélicoptère et de l’avion ont été mis hors de cause. A ce jour à notre connaissance, il n’a été procédé à aucune autre arrestation.

www.lematin.ch/faits-divers/

Rappel:

Le braqueur  avait déjà été arrêté quelques mois plus tôt en possession des plans de la banque

Il y a quatre mois, H., 24 ans, était interpellé dans le quartier des Pâquis pour une histoire de dette impayée. Comme l’a révélé aujourd’hui le Matin Dimanche, le jeune homme possédait déjà des plans de la succursale UBS Cornavin, braquée mardi dernier en début d’après-midi. Prévenu d’actes préparatoires délictueux, il avait été relâché après trois mois, faute d’éléments suffisants.

Quelques semaines après sa remise en liberté, H. est donc passé à l’acte. Le Matin est en mesure de révéler que ce Français d’origine marocaine, auteur du casse du Casino du Lac en 2010 (Meyrin), a tout simplement ressorti ses documents et son plan : l’employé de banque dont la famille a été prise en otage et qui a délivré la somme de 1,2 million était en effet le même qui devait être «pris pour cible» dans le projet initial.

Ce suspect est connu des services de police. En 2010, il avait ainsi braqué le Casino du Lac, à Meyrin (GE), empochant 500 000 francs. Il avait été arrêté le lendemain du casse.

www.lematin.ch/faits-divers/

Advertisements

Une réflexion sur “Les braqueurs sont partis en avion privé à Marrakech

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s