Immigration/Opinion

«Une Suisse à 14 millions d’habitants, c’est possible»

Selon l’architecte et professeur à l’EPFL Harry Gugger, la Suisse réunit les conditions pour accueillir au moins autant d’habitants que l’agglomération de Londres.

foule population habitants

La Suisse pourrait tout à fait accueillir 14 millions d’habitants d’ici 2048, et sans problème, comme l’explique le professeur d’architecture Harry Gugger dans son étude «Swiss Lessons. Teaching and Research in Architecture».

Avec ses étudiants de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), il a comparé la situation avec Londres, dont le nombre d’habitants devrait dépasser les 12 millions en 2014. «La Suisse a définitivement les meilleures conditions pour accueillir une population de cet ordre de grandeur», comme il l’explique à la Basler Zeitung.

Une réflexion qui intervient à l’heure où la démographie et l’aménagement du territoire redeviennent des arguments politiques, utilisés lors de la votation sur l’initiative UDC «Contre l’immigration de masse» et en vue d’une autre initiative, Ecopop, qui veut limiter la croissance de la population due aux migrations.

Régler la mobilité

L’étude en question a été menée en 2012 et 2013, soit bien avant la votation sur l’initiative de l’UDC. «Je suis convaincu que la mise en place de cette initiative va ralentir la croissance de la population mais non la diminuer», estime le professeur.

L’équipe est arrivée à la conclusion que la Suisse dispose du potentiel urbain, et même davantage que précédemment, mais qui doit être exploité à bon escient. L’augmentation se limitera pour l’essentiel aux zones urbaines existantes et aux régions métropolitaines.

Et le problème ne sera pas l’immobilier, mais la mobilité, ajoute Harry Gugger. Impossible de doubler les infrastructures. Il faut densifier en mélangeant mieux logements et places de travail afin de réduire les flux pendulaires. L’étude a révélé qu’une ville comme Olten compte plus de places de travail que de logement, ce qui est jugé absurde.

Gratte-ciels? Sans façon…

Harry Gugger se veut clair: l’urbanisation de la Suisse ne doit pas se faire au détriment de la campagne ou des surfaces cultivables.

La Suisse a besoin de zones de détente, de lacs et de montagnes pour rester agréable.

Sans oublier l’approvisionnement qui doit rester aussi proche que possible des consommateurs.

Et pas question non plus de recourir exclusivement aux gratte-ciels, jugés peu adaptés aux logements, estime le professeur. «Ils génèrent souvent des problèmes sociaux et représentent une forme dispendieuse d’habitation. Des immeubles de cinq ou six étages sont plus appropriés et amènent une densification qui parvient à absorber une augmentation de la population.»

L’étude a démontré que les potentiels urbains de la Suisse sont plus importants que prévu. Et Harry Gugger de rappeler qu’il s’agit d’un mouvement mondial qui voit les métropoles croître sur tous les continents. Une tendance qui n’a rien de naturel mais qui correspond aux réalités économiques.

www.tdg.ch/suisse/

 

Publicités

24 réflexions sur “«Une Suisse à 14 millions d’habitants, c’est possible»

  1. Je ne vois pas l’intérêt de la croissance si c’est pour pourrir la qualité de vie…et si la qualité de vie diminue j’ai bien peur que la croissance s’effondre comme en France.

  2. Faux ! Des simulations ont été faites : quand la population s’accroit exagérément, les gens deviennent sauvages (bon ça ne va pas changer certains !), s’attaquent et se tuent. L’espace vital trop rare, la nourriture se raréfie, et tout dérape. Les mondialistes délibérément créent les conditions pour une guerre ou des massacres. Après ils viendront nous sauver et nous accepterons l’esclavage, bien préférable à la guerre.

  3. Je sais ce que je dois faire mais les psychiatres et Cie me tiennent en esclavage. Toute ma vie dans la Riviera. Ils te sentent arriver dans la Riviera… Mini Babylone.

  4. Donc aujourd’hui il faut au moins deux têtes. Je dirais même trois, QUATRE! En haut, en bas, à gauche, à droite. Que dis-je? L’étoile de David, le sionisme… Il faut sept têtes au moins. La kabbale… il faut 10 têtes au Conseil fédéral, pire que des juifs à l’époque de Jésus Christ. Grrrr!

  5. Pour moi c’est foutu la vie en Suisse. Les méchants riches ont fait leur kabbale. C’est le mur de Jericho et je n’ai pas de trompette.
    http://www.oecd.org/fr/suisse/la-suisse-doit-sattaquer-aux-problemes-de-sante-mentale-au-travail.htm
    http://www.hec.unil.ch/jlambelet/inegal.pdf
    Au final le vrai problème qui va se poser en Suisse je pense c’est la définition de la liberté. Va-t-elle être déterminée en fonction de sa richesse? Aussi la question des initiatives populaires. Comment des pauvres types vont-ils pouvoir affronter le mur de Jericho et proposer à la Suisse un référendum? Légalement ça fonctionne mais certains partis et l’économie sont si riches que je me dis aussi pour finir il y des lois pour les pauvres et la loi pour les riches. Changer certaines lois? Mais ensuite arrive le problème de l’instruction. Tu peux conduire une Lamborghini, tu as le permis mais sais-tu vraiment conduire une Lamborghini? Tu peux être directeur-président, tu as une entreprise mais ne représentes-tu pas un poison pour toute la société? Etc. Les gentils riches, ça existe? Sûrement, derrière les buissons.

  6. Une idée: Sécurité, sécurité… Vous regardez qui vous suit et ensuite vous leur vendez des systèmes de sécurité afin qu’ils puissent se protéger contre les cambrioleurs, les sales étrangers qui viennent chez nous pourrir notre paradis des schtroumpfs tout rouge. Suivant quel parti politique vous adhérez, vous pouvez aussi vous faire sponsoriser par un parti politique en ciblant des régions romandes et en prétextant que les autres partis politiques font mal leur travail. Etes-vous dominatrice? J’ai pensé un moment que vous étiez dominatrice. A la limite même, vous financez vous-même des infractions ou vous provoquez vous-même des conflits dans la Suisse romande. Vous faites des affaires dans divers domaines et ainsi de plus en plus de personnes viendront vous suivre sur Twitter et WordPress. C’est le cercle vicieux des bonnes affaires pour vous. Vous vendez la sécurité d’un côté et vous provoquez l’insécurité de l’autre. C’est pas déjà ce que vous faites? Je ne peux pas faire des affaires, je me bat pour les libertés individuelles et le respect de la dignité humaine en démontrant que la psychiatrie et le pouvoir des psychiatres représente un danger pour le bien être des citoyens suisses. Salutations!

  7. Vous n’êtes pas idiote. Et si déjà d’autres personnes se servent des articles que vous faites paraître et des personnes qui vous suivent sur Twitter pour mettre en avant leur groupe politique, l’UDC par exemple, ou vendre des système de sécurité en s’attaquant spécialement à certaines régions. Le comble: L’UDC qui envoie des étrangers faire des cambriolages et un de leur potes qui passent ensuite pour vendre des systèmes de sécurité. Je me marre.

  8. Maintenant que vous êtes embarquée dans les histoires de sécurité, je vous propose d’ajouter quelques tags afin de préciser les lieux et le type de crime qui sont lié à la sécurité, histoire de jeter un oeil de temps en temps et de vérifier s’il n’y a pas un malin qui pense comme moi. Sécuriser votre compte Twitter? Ça obligerait le dit malin de vous suivre et dès qu’il y en a un nouveau qui suit, automatiquement vous l’ajoutez dans une liste privée. PRISM… J’ai lu que la Confédération est assez compatissante avec la NSA américaine. Je ne sais plus si je dois rire ou pleurer quand je lis le journal. Il y a peut-être du Suzy Desouche dans le Matin ou le 24heures. C’est plus Suzy pour finir, c’est Miranda. Vous me faites marrer.

  9. Ce qui est intéressant, c’est qu’en Suisse il y a beaucoup de personnes qui ne se doute de rien ou qui me semblent assez naïfs. Surtout les partis politiques qui vous suivent ou ce qui s’apparente à des organismes sérieux. Personnellement, depuis quelques années, je commence à avoir la trouille dès que j’inscrit quelque chose sur le Net, même de vous écrire parce que toute vérité n’est pas bonne à dire et parce qu’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui. C’est qui qui lit? Adolf Einstein? Même twitter, Google, Facebook, WordPress me fichent la trouille. Des milliers d’employés derrière ces programmes. Certainement pas tous des fans de Mickey et des romans à l’eau de rose. Tout de bon!

  10. Dernier mot: Les partis politiques suisses sont quand même des gros cons. Ce que je ferais si j’étais politicien, c’est une liste de liens sur mon navigateur et je fous à poil tous les autres partis. Dès qu’il y en a un qui ouvre sa gueule, j’avertis mes collègues de la région et mon parti politique contre-attaque. Avec les millions que possèdent les gros partis de Suisse, je me demande même si pour finir aujourd’hui on peut encore parler de démocratie. Le but n’est-il pas essentiellement de gagner des élections? C’est très grave. On fait quoi? On se laisse diriger par des gentils cons ou des méchants salauds. On propose des idées politiques au peuple mais pourquoi, pour que la Suisse se porte mieux, plus d’égalité, plus de social ou c’est juste une idée afin d’écraser les autres concurrents. Ça veut dire quoi démocratie sur Internet? Internet c’est que des chiffres. 10 c’est mieux que 1. Donc j’imagine que la politique aujourd’hui se résume à une forme de capitalisation des forces et de l’économie au-delà de l’altruisme et de l’idée de servir le peuple, tout le peuple. Capitalisation ça veut dire pour finir que les plus riches s’enrichissent et qu’on favorise ceux qui font partie du même club. De l’abus de pouvoir? Oui si la logique consiste à penser que de toute manière c’est le gros poisson qui mange les petits poissons. Les riches ouvrent leur gueule et le peuple dit Amen et si un pauvre parti politique ouvre sa gueule, il est automatiquement écrasé par les autres partis plus riches et le peuple n’a rien entendu. Encore pire, imaginons que c’est l’Europe qui mène sa kabbale. Pour l’instant rien ne se passe. L’Europe charge, charge, charge, analyse, charge, charge, puis un jour les statistiques économiques suisses commencent par descendre inexorablement. Le ballon se dégonfle et on ne peut rien faire car tous les suisses on ouvert leur gueule sur Internet et mis eux-même le pays à poil. On gueule contre l’immigration. Je tape recherche d’emploi et je tombe en premier comment trouver du travail en Suisse. Dans ce sens c’est normal que les étrangers viennent chez nous par millier, on les a invité à venir chez nous et c’est sur la première page de Google. Salutations!

  11. J’ai fait un truc une fois. J’ai écrit au diocèse de ma région et comme je suis un pauvre suisse je leur ai proposé de leur donner toute ma rente AI. En échange je suis logé nourri plus quelque plaisirs. Pourquoi parce que j’ai compris que la démocratie c’est bientôt fini avec ces conneries sur Internet. Les chrétiens ont une qualité qui n’existe chez aucun autre organisme prétendument social, ils sont charitables. La politique charitable? Mais c’est que du fric et si ça arranges certains, ils trouveront même un truc pour me ficher à la rue ou m’enfermer dans un hôpital parce qu’ainsi ils feront des économies ou des affaires. L’intelligence ne semble pas donnée à tout le monde mais j’ai comme l’impression que la connerie ou la saloperie est sans limite dans ce pays.

  12. Très mauvaise idée si nous avons su conserver une bonne qualité de vie et une bonne performa économique c est justement car nous avons su maîtriser nos flux migratoires.
    Regardez nos voisins français ils ont accueillit tout le monde et maintenant leur pays est ruiné et invivable.

  13. Je pirate pas votre compte Twitter. D’un côté je démontre que je suis autant une vermine ou une crapule que vous et de l’autre je suis certain que c’est peine perdue. En partie à cause de vous l’insécurité dans ce pays. Salutations!

  14. Augmenter et densifier la population de la Suisse (ou d’ailleurs), revient à:
    – Plus de pollution de l’air des sols,etc…
    -Moins de qualité de vie, problèmes de transports, vie quotidienne.
    – Restrictions des libertés, obligation de légiférer toujours plus.
    -Atteinte au paysage à la biodiversité, urbanisation galopante…
    – Difficultés croissantes pour l’autonomie énergétique.
    – Vu la natalité des juifs de souche, dilution de l’identité, criminalité en hausse.
    – Et on peut continuer longtemps…

  15. Augmenter et densifier la population de la Suisse (ou d’ailleurs), revient à:
    – Plus de pollution de l’air des sols,etc…
    -Moins de qualité de vie, problèmes de transports, vie quotidienne.
    – Restrictions des libertés, obligation de légiférer toujours plus.
    -Atteinte au paysage à la biodiversité, urbanisation galopante…
    – Difficultés croissantes pour l’autonomie énergétique.
    – Vu la faible natalité des suisses de souche, dilution de l’identité, criminalité en hausse.
    – Et on peut continuer longtemps…

  16. L’idiot utile aurait pu faire une étude comparée avec Hong Kong dans la lancée. Des stupidités pareilles vont faire gagner des voix à Ecopop, juste retour de bâton.

  17. Mais bien sûr ! pourquoi pas 20 Millions ? ou bien annexons a la France ou l`Allemagne notre seule richesse notre pays ! Il faut être très naif de croire que notre sol est capable de loger ces 14 Millions d`habitants ? Un mensonge de plus pour se faire de l`argent en invoquant que nous serions gagnants.Depuis des décennies ont nous bassinent le même slogan (plus d`habitants= plus de richesses,mais ont oublie la qualité de la vie,les infrastructures et tout ce qui va avec,une grande utopie mais pour certains une voie a FRIC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s