Criminalité/Etranger/Sécurité

Le Kosovo prêt à accueillir ses détenus suisses

La proposition de Pierre Maudet de transférer les prisonniers kosovars en Suisse vers le Kosovo a reçu un accueil favorable auprès des autorités du Kosovo.

cour prison Champ-Dollon

Alors que les prisons scandinaves se vident, en Suisse, le phénomène inverse se produit: il n’y a plus assez de place pour abriter tous les condamnés. Afin de remédier à ce problème, les autorités helvétiques envisagent une nouvelle solution:

renvoyer les prisonniers ressortissants des pays des Balkans afin de purger leur peine dans leur pays d’origine.

Les autorités kosovares se disent prêtes à discuter de cette proposition de transfert de prisonniers depuis la Suisse. En fait, un accord signé entre Prishtina et Berne permet ce transfert vers les établissements pénitentiaires du Kosovo. L’une des conditions à la réalisation de ce projet consiste à ce que les prisons chargées d’accueillir ces prisonniers respectent les standards européens et notamment suisses en matière de conditions de détention.

Standards européens au centre des interrogations

Le Kosovo compte 10 prisons, dont 6 centres de correction, 3 centres de détention et une prison à haute sécurité. Shemzi Hajrizi est directeur du Service correctionnel du Kosovo. Il a déclaré à albinfo.ch que les prisons kosovares disposaient d’une capacité d’hébergement de 2 200 personnes. Il n’a cependant pas précisé dans quelle proportion ces places étaient actuellement occupées. Selon les dernières statistiques en date, le nombre de prisonniers en détention au Kosovo tourne autour des 2 000 personnes, en comptant la prison pour femmes et la prison pour mineurs à Lipjan, au centre du Kosovo. «Nous ne savons pas combien de Kosovars comptent les prisons suisses. L’extradition dépend d’une entente entre les ministres respectifs des deux pays, et ne relève pas du Service correctionnel du Kosovo», a expliqué Hajziri. Selon lui, les établissements correctionnels kosovars, y compris la prison de haute sécurité, fonctionnent selon les standards en vigueur dans l’Union européenne.

Le directeur du Département de la Coopération juridique internationale, Arbër Gegaj, a déclaré qu’il existait désormais un accord permettant le transfert de prisonniers: «Le Kosovo et la Suisse ont signé un accord pour le transfert des prisonniers, mais nous attendons que la Suisse le ratifie afin de pouvoir commencer sa mise en application, a-t-il déclaré à albinfo.ch. Selon lui, la balle est désormais dans le camp helvétique.

La balle est dans le camp suisse

Cette proposition est soutenue par l’avocat suisse d’origine kosovare et également président de l’Assemblée des Albanais de Suisse, Jeton Kryeziu. Selon lui, le transfert des prisonniers vers leur pays d’origine est une nécessité dans un contexte de surpopulation des prisons suisses. Mais pour lui, «si cette proposition se concrétise, nous devons nous assurer que les prisonniers transférés disposent des mêmes conditions de détention que lors de leur incarcération en Suisse», a-t-il déclaré. Pour lui, les prisonniers transférés doivent jouir des mêmes droits que ceux qui sont en vigueur en Suisse. De plus, selon l’avocat, cette entente pourrait être l’occasion pour les prisons kosovares, de bénéficier de l’expertise des professionnels suisses en la matière. «Les prisons kosovares vont sans aucun doute profiter du soutien logistique suisse, ce qui va améliorer les conditions de vie de tous les prisonniers», a-t-il ajouté.

Behgjet Shala, membre du Conseil pour la protection des droits humains au Kosovo, a déclaré que les conditions de vie dans les prisons kosovares étaient conformes aux standards internationaux. Selon lui, le Kosovo est en mesure de recevoir les prisonniers transférés de Suisse.

www.lematin.ch

Chaque cas de prisonnier kosovar sera étudié séparément

L’accord entre Pristina et Berne prévoyant le transfert de prisonniers kosovars de la Suisse vers les établissements pénitentiaires du Kosovo devrait entrer en vigueur prochainement.

Les échanges de prisonniers entre Berne et Pristina ne seront pas automatiques. Le ministre de la justice du Kosovo souligne que le cas de chaque prisonnier sera étudié séparément.

«L’information concernant le transfert de détenus a été publiée avant l’heure», explique l’ambassade du Kosovo en Suisse. Elle cite une information parue vendredi dans le quotidien kosovar Zeri: «Le vice-Premier ministre et ministre de la justice du Kosovo, Hajredin Kuçi a déclaré qu’il n’y a rien de concret actuellement, qu’un accord a été signé, qu’il doit être ratifié en Suisse et qu’ensuite chaque cas sera traité individuellement».

Le délai référendaire pour cet accord signé le 14 mai 2012 par Berne et Pristina, puis adopté par le Parlement à Berne en décembre 2013, court jusqu’au dimanche 6 avril. Une fois ce délai passé, les deux pays signataires procéderont à un échange de lettres, suivi en principe d’une entrée en vigueur dans les trente jours.

Le transfert des condamnés, également prévu avec d’autres pays que le Kosovo, a notamment pour but de réduire la proportion des étrangers dans les prisons suisses, en situation de surpopulation. Il est également censé favoriser la réinsertion sociale des personnes condamnées.

Peu de cas

Le nombre de Kosovars potentiellement concernés par cette mesure semble, bien que difficile à estimer, relativement réduit. Selon l’Office fédéral des statistiques (OFS), quelque 70 prisonniers d’origine kosovare purgeaient une peine dans les geôles suisses en 2012. «Ce sont les chiffres les plus récents, ils ne comprennent pas les mesures préventives et ne précisent pas les durées des peines», indique-t-on à l’OFS.

Citant le traité signé en 2012, Folco Galli, porte-parole de l’Office fédéral de la justice, explique que «la durée de condamnation que le condamné a encore à subir doit être au moins de six mois à la date de réception de la demande de transfèrement, ou indéterminée». Il précise: «Cet article s’explique par le fait que la procédure pour de telles mesures dure elle-même quelque six mois».

La fin du délai référendaire pour ce traité sur le transfert des prisonniers kosovars intervient au moment où la conseillère fédérale Simonette Sommaruga visite un centre consacré à la réintégration des personnes rapatriées au Kosovo depuis la Suisse.

www.tdg.ch/suisse/

Advertisements

6 réflexions sur “Le Kosovo prêt à accueillir ses détenus suisses

  1. Le shaman explique: ne dis jamais la vérité, ne regarde jamais en face et tu gagneras. Et si on ne peut pas garder un secret. La Bible: prie dans le secret. Je ne peux pas. Donc fin du christianisme, bonjour absolutisme et bonjour esclavage. Lire « 1984 ». Ils s’arrangeront pour que vous souriez encore.

  2. La Bible: prie dans le secret. Plus de secret en Suisse? Plus de secret bancaire? Shaman sataniste nazi? J’entends des voix et depuis 2009 aucun psychiatre ne veut accepter l’idée que je ne suis pas schizophrène. déni des psychiatres… parce qu’ils sont dans le coup? Télépathine? Envoûtement? 9/11? Crise des supprimes?

  3. Tout cela c’est le terreau pour l’avénement du nazisme dans le monde. Je ne veux pas de cette merde. Plus jamais ça ils ont dit dans le monde. Pour les nazis nous sommes tous de la viande. Seul le(s) pouvoir(s) compte(nt). Je n’ai pas besoin de pratiquer des croyances ou des religions parce que je lis de la philosophie. La philosophie suffit pour comprendre. Comme j’achète deux croissant et de mon billet de Fr. 10.- il me reste Fr. 7.60 et donc plus assez pour le paquet de cigarette ou je peux réfléchir avant et me dire que je n’achète pas les croissants et j’ai mon paquet de cigarette. Venez voir mon compte Twitter. Le monde va exploser. On prédit la fin de l’industrie mais c’est clair que l’industrie va nous éliminer plutôt que de disparaître. Donc on réfléchit autrement.. Ça va être une saloperie de toute manière cette planète, pas besoin de rajouter une couche. Les shamans ou satanistes n’ont pas tout compris, je ne leur en veut pas sauf s’ils pourrissent tout le pays et l’Europe. Mais au fond c’est rendre service aux nazis et leur donner raison. Je préfère mourir. Mais je veux me battre avant. On peut encore se battre? Je tue sans problème si l’armée me l’ordonne. Le problème est qu’une merde n’avouera jamais qu’il est une merde. Je ne suis pas une merde ni un nazi. Plutôt mourir. Déjà que j’achète du café qui finit par transformer certaines régions du monde en désert, des bananes qui pourrissent la terre avec les pesticides, l’ordinateur avec des minéraux qui proviennent d’Afrique et fabriqué en Chine par des employés qui vivent comme des chiens. Suffit cette saloperie. Les voix… Ils m’entendent mais c’est des nazis, alors je ne les verrais jamais ou ils vont me tuer. Fou de rage! Toute cette souffrance sur Terre à cause de ces merdes égocentriques, hypocrites, perverses, vicieuses. Nihilisme? Mais pourquoi Cioran ne se suicide pas alors? Il déteste la vie mais il vit sa vie tout de même? Pas logique. Salutations!

  4. On dirait que certains détestent la Suisse et les suisses. Pourquoi? Il y a pire que nous sur cette planète. Kadhafi est mort, c’est le chaos en Libye, Saddam Hussein est mort, c’est le chaos en Irak. Bin Laden est mort, c’est le chaos en Afghanistan. J’appelle pas ça régler les problèmes mais rendre service en réalité à… Fait chier!

  5. Philo: C’est quoi le pire? Etre méchant ou être mauvais? A cause de qui le monde va-t’il si mal? Les mauvais ou les méchants? Pas les mauvais puisque l’être humain est capable de créer des fusées, des ordinateurs, des automobiles, des centrales nucléaires, etc. Et pourtant malgré tout ce génie, le monde ne s’est jamais porté aussi mal. Des parents agriculteurs et un jour ils ont un enfant qui devient un grand mathématicien. Des pauvres qui ont un enfant qui devient un jour un grand peintre admiré de tous. Des parents immigrés italiens qui parlent presque pas le français et leur fils devient avocat de l’espace. Etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s