Actualité/Société

Première en Suisse : un centre d’écoute contre le racisme ouvre à Genève

Un collectif composé de l’Association romande contre le racisme : dont SOS Racisme, la CICAD, le CRAN, la LICRA et la Ligue suisse des droits de l’Homme se sont unis pour mettre une place un lieu d’écoute pour les victimes de racisme et discrimination. Un service public et gratuit unique en Suisse.

img

Cinq Associations genevoises qui luttent contre le racisme ont créé un collectif pour ouvrir un centre d’écoute contre le racisme

Cinq associations actives dans le domaine de la lutte contre le racisme et les discriminations ouvrent un centre d’écoute à Genève. Le centre ouvrira ses portes dès ce vendredi. Il offrira des conseils juridiques, un soutien psycho-social et un espace de médiation aux victimes. Le centre est également destiné aux témoins d’actes racistes. La démarche est inédite avec un budget annuel de 100’000 francs. Le Centre est cofinancé par le canton, l’Office fédéral des migrations et le Service fédéral de lutte contre le racisme mais rien pour l’instant de la part de la ville de Genève ce que déplore Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD.

Les personnes qui viendront consulter au CECR seront reçues, sur rendez-vous, par un juriste et une assistante sociale. Financé au niveau fédéral et cantonal mais pas encore au niveau municipal, cette démarche reste inédite comme le précise Kanyana Mutombo, président de la coordination Ecoute contre le racisme.

Le collectif estime que le fait de proposer au grand public un lieu d’écoute neutre va peut-être amener des personnes à consulter plus facilement sur des questions aussi complexes que le racisme. A noter que cette collaboration est ouverte à d’autres associations qui poursuivent des buts similaires. La démarche reste inédite. Les précisions avec l’ancien secrétaire général d’SOS Racisme Karl Grünberg.

Plus d’informations sur le site du CECR

 

http://blogredaction.rougefm.com/

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Première en Suisse : un centre d’écoute contre le racisme ouvre à Genève

  1. J’ai transmis à ce centre mes doléances concernant des insultes racistes (chien d’infidèle, sous chien pédophile, néo nazi, j’ai enregistré le néo nazi) dont j’ai été victime, on m’a répondu qu’on ne pouvait rien pour moi? je contacte l’état de Genève pour cette affaire doit on croire que c’est réservé aux délinquants étrangers?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s