Criminalité/Immigration

Jours-amende avec sursis pour les deux employés éthiopiens qui piochaient dans les colis de la Poste

Les salariés se servaient directement à la source, au centre de tri de Daillens. Ils se sont justifiés en invoquant un salaire trop bas.

ethiopian postal service

Montres de marque, téléphones portables, tablettes, GPS, ordinateurs et même un épilateur: les appartements de deux employés à temps partiel du centre de tri postal de Daillens avaient tout de la caverne d’Ali Baba. Ces objets, d’une valeur estimée à 6000 fr., étaient encore emballés lorsque la po­lice les a découverts, à l’été 2012. Tous ont été dérobés aux clients de la Poste. Inutile de nier: les voleurs ont été filmés en action après que leur employeur a constaté les mystérieuses disparitions de colis dont il était victime.

Le géant jaune estime le tort à 100 000 fr. au total et les paquets n’étaient pas assurés. Les deux Ethiopiens, qui ont récemment comparu devant le tribunal du Nord vaudois, contestent ce chiffre. Ils ont expliqué aux juges avoir agi par vengeance: le duo estimait percevoir un salaire trop bas. Ils touchaient un peu plus de 2000 fr. pour un poste à mi-temps, soit moins que les 3310 fr. de revenu d’insertion touché par l’un des quadragénaires.

«Je ne peux pas dire pourquoi j’ai volé, a expliqué l’un d’eux. Je voulais avoir le dernier téléphone à la mode. Je prenais les cartons au hasard et je les stockais chez moi. J’avais honte de le dire à ma femme.» Comme pour prouver sa bonne foi, son complice a ajouté: «Je n’ai rien osé revendre.» Le tribunal du Nord vaudois a finalement suivi le réquisitoire­ du procureur Donovan Tésaury et les a condamnés à 330 et à 360 jours-amende avec sursis. Quelque 18 000 fr. de frais sont à la charge des condamnés, qui ont par ailleurs été licenciés sur-le-champ.

www.20min.ch/ro/news/vaud/

Publicités

Une réflexion sur “Jours-amende avec sursis pour les deux employés éthiopiens qui piochaient dans les colis de la Poste

  1. Et maintenant qu’ils ont été licenciés et condamnés à 18000 boules de dépends qu’ils ne paieront jamais; ça va être l’assistance sociale, à nos frais et puisqu’ils seront encore moins payés je vais me retrouver avec 5 têtes choco qui dealent au sortir de mon bureau au lieu de 3. Les cousins d’Ethiopie la dis dont.

    Puisque leur salaire (si je puis dire) ne leur convient pas c’est retour à Addis ababa avec la liane de 22h04.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s