Actualité/Violence

Gérant d’une épicerie tabassé au petit jour en plein centre de Genève

par Thomas Piffaretti – Un père de famille a été agressé à la matraque, tôt lundi matin dans le centre de Genève, alors qu’il s’apprêtait à fermer son magasin. Les secours lui ont posé neuf points de suture à la tête.

 Genève centre ville épicerie

5h30, lundi matin, dans le centre-ville de Genève. Les fêtards ont profité du congé de Pentecôte pour jouer les prolongations. Comme souvent dans le quartier de Rive, ils se pressent pour manger un sandwich dans l’une des épiceries du quartier, avant de rentrer chez eux. L’échoppe de la Terrassière est une adresse réputée. Deux jeunes femmes viennent d’y déguster un panini, juste avant que le gérant ne ferme boutique.

Au moment où ce dernier s’apprête à verrouiller son magasin, un jeune homme tente de s’engouffrer dans l’entrebâillement de la porte. Habitué à gérer des fins de nuit houleuses et imbibées d’alcool, l’employé de 35 ans le repousse calmement. En réponse, il reçoit une pluie de coups. «L’agresseur l’a attrapé au col et l’a trainé en-dehors du magasin», raconte encore sous le choc la femme de la victime, quelques heures après les faits. Un deuxième assaillant débarque alors et assène deux coups de matraque sur le crâne de son époux. Il s’effondre, en sang, à même le trottoir. Les voyous, eux, prennent tranquillement la fuite, en direction de Rive.

Toujours conscient, le gérant appelle lui-même les secours et se rend à l’hôpital par ses propres moyens. Résultat: une entorse à la cheville, des coupures aux jambes et neuf points de suture sur le crâne. Les médecins lui prescrivent un arrêt de travail total d’une semaine. «Je ne comprends pas comment on peut arriver à un tel déchaînement de violence gratuite», s’offusque son épouse. Jamais son mari n’avait connu pareil problème au magasin en trois ans de service, malgré quelques accrochages.

Trois patrouilles de police se sont déplacées sur les lieux de l’agression et une enquête a été ouverte. Les deux malfrats courent toujours. Ils n’auraient pas emporté de butin.

http://www.20min.ch/ro/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s