Insécurité/Violence

Chaque jour, un contrôleur de train se fait agresser en Suisse

Les contrôleurs de train n’ont pas la vie simple. Selon le syndicat du personnel des transports, un employé se fait agresser tous les jours et doit se rendre chez le médecin.

Contrôleurs CFF

Dur dur d’être contrôleur de train en Suisse. Le Tribunal pénal fédéral a condamné mercredi un étudiant de 27 ans pour violences et menaces proférées à l’encontre des autorités et des agents. Le 1er février de cette année, il avait blessé à la main une contrôleuse des CFF lorsque celle-ci lui a demandé son billet. L’employée avait dû se rendre chez le médecin pour se faire soigner. A son arrestation, le jeune homme avait également donné des coups de pieds à deux agents de police.

Cette histoire reflète bien le quotidien des employés des CFF et des autres accompagnants de train, estime le syndicat du personnel des transports (SEV). «Nous pensons qu’un contrôleur se fait agresser chaque jour», a expliqué jeudi le porte-parole du SEV Peter Moor au «Tages-Anzeiger». Et ces agressions n’ont rien d’une banalité, souligne Peter Moor. Selon une statistique du SEV, ces agressions quotidiennes sont d’une telle violence que les victimes doivent ensuite se faire soigner par un médecin et ne peuvent pas travailler le lendemain.

Peter Moor note néanmoins que le nombre de cas, qui ne cessait de croître pendant des années, a diminué depuis que ces agressions sont considérées comme des infractions poursuivies d’office. Malgré cela, le SEV a constaté une nouvelle augmentation des agressions l’année dernière.

Contactés, les CFF ne sont pas du même avis. «Les cas du genre ont reculé de 10% en 2013», affirme la porte-parole Lea Meyer. Même son de cloche auprès de BLS qui constate une baisse du nombre d’agressions physiques. L’entreprise ferroviaire note néanmoins une hausse au niveau des menaces et des insultes à l’encontre de son personnel.

www.20min.ch/ro/

RELIRE :

«Depuis 2011, les attaques, les menaces et les vols sont en nette augmentation par rapport à l’année passée.Les ados, les jeunes adultes, les migrants et les bandes criminelles de l’Est sont les principaux responsables de ce phénomène.» C’est ce qui ressort d’un rapport secret des CFF que le «SonntagsBlick» est parvenu à se procurer.

https://sdesouche.wordpress.com/2012/11/11/les-employes-se-font-cracher-dessus/

Une agression stoppe un train Genève – St-Gall

Tabassé dans le train pour avoir ri en lisant une BD

des requérants d’asile alcoolisés se bagarrent dans l’enceinte de la gare

Publicités

Une réflexion sur “Chaque jour, un contrôleur de train se fait agresser en Suisse

  1. Ils ne se font pas agresser par des romes, les roms ne payent pas ni le train ni le bus, ils sont en dehors des lois! Et pour tout le reste c’est pareil! Les réfugiés dealers font de même et se balade dans toute la Suisse pour vendre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s