Criminalité/Insécurité/Justice

Faux braquages: prison ferme pour l’instigateur kosovar

Avec des apprentis de la Poste, il organisait de fausses attaques d’offices, à Genève. Il passera 30 mois derrière les barreaux. Ses complices écopent de sursis.

Le Tribunal correctionnel de Genève a partiellement suivi les réquisitions du procureur envers l’organisateur de fausses attaques de bureaux de Poste. Ce Kosovar de 22 ans a écopé vendredi d’une peine de 30 mois de prison ferme pour, notamment, instigation à abus de confiance. Il était sous la menace d’un sursis de 21 mois de prison issu d’une précédente condamnation pour vol. Il ne les fera pas, contrairement à ce que demandait le Ministère public.

Les juges ont infligé 15 mois de prison avec sursis pour abus de confiance à son complice lors du faux braquage de l’enseigne des Palettes. Ensemble, ils avaient dérobé 98’000 francs le 7 mai dernier. L’apprenti, à un guichet, avait rempli le sac de son comparse avant d’enclencher l’alarme et de se dire victime d’un vol.

Le troisième homme jugé a quant à lui retiré son opposition à l’ordonnance pénale qui le condamnait à des jours-amende avec sursis et à 500 fr. d’amende. Jeudi, le procureur avait requis à son encontre une peine de prison avec sursis pour tentative d’abus de confiance. Également apprenti au géant jaune au moment des faits, il avait prévu une fausse attaque dans son office le 5 juin. Le coup n’avait pu être mené, l’instigateur ayant été interpellé entre-temps.

Les parties ont dix jours pour faire appel.

www.20min.ch/ro/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s