Uncategorized

Non, mon ourson ne deviendra pas blanc !

les Cahiers bantous

Chère Migros,

Je n’aurais jamais accepté la demande de ma sœur ce matin si je savais ce qui m’attendait là, juste à la porte d’entrée de mon immeuble. D’ailleurs comment est-il possible que ma sœur n’ait pas vu cette aberration en arrivant chez moi ? Peut-être parce que le jour ne s’était pas encore levé ? Peut-être parce que dans son empressement de me laisser son gamin, elle n’y a pas prêté attention ?

Elle m’a appelé très tôt ce matin pour me supplier de bien vouloir accompagner mon neveu chez son dentiste. Après des tergiversations, j’ai capitulé. Amène-moi le gosse avant de filer au travail, je lui ai dit. À peine une demie heure après, l’enfant était déjà là, les yeux encore froissés par un sommeil volé. Il tient un pouce dans sa bouche et son sempiternel Pipou, son doudou brun sous le bras. Je lui fais rapidement une douche et…

View original post 592 mots de plus

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s