Opinion/Religion/Société

L’islam participe à la construction de l’identité suisse

Les musulmans de Suisse ont une responsabilité dans la construction d’une nouvelle identité suisse. Une responsabilité qui ne peut apporter ses fruits qu’avec une volonté de la société suisse, cherchant à mettre en harmonie toutes les compétences et les énergies diverses, au service d’un destin commun.

L'ex-journaliste Giorgio Ghiringhelli à Losone est à l'origine de l'initiative qui a été plébiscitée dimanche 22 septembre 2013 par près de deux tiers des citoyens tessinois (65,3%). Image: Karl Mathis/Keystone

La responsabilité des musulmans contribuant à la nouvelle identité suisse prend ses fondements essentiellement dans trois engagements qui sont déjà entrepris :

– Un engagement visant à intégrer progressivement leur tradition et leur expression religieuses dans le contexte suisse. Témoin de cet engagement toutes les initiatives prises dans la construction des lieux de culte en parfaite insertion dans le paysage urbain de nos villes, dans la formation des imams et des cadres religieux, dans l’acquisition de carrés musulmans pour enterrer les morts…

– Un engagement citoyen qui amène le citoyen suisse de confession musulmane à prendre part à la vie de la société, à travers ses activités sociales, culturelles et politiques. Un engagement qui a besoin d’être renforcé et encouragé.

– Un engagement dans le dialogue interculturel et interreligieux qui connaît une évolution constatée. De plus en plus d’initiatives sont entreprises dans ce domaine, et le nombre croissant d’associations de dialogue à l’échelle locale, nationale et internationale auxquelles participent des musulmans en est un témoin. En parallèle à cette responsabilité des musulmans, il y a certainement une responsabilité de la société, qui peut permettre à la contribution musulmane d’apporter sa pierre à l’édifice de la nouvelle identité suisse.

La responsabilité de la société dans ce domaine, correspond à une revendication citoyenne de la part de la composante musulmane suisse, mettant en avant aujourd’hui les exigences suivantes :

– Une confiance accordée aux citoyens musulmans en tant qu’acteurs positifs, qui ont leur place entière dans la société. Une telle confiance renforce l’engagement, dissipe les facteurs de repli et de marginalisation et fait exploser les énergies servant l’intérêt commun.

– Un combat rigoureux de toutes les formes de racisme et de xénophobie. Les différences et les spécificités de chaque groupe religieux et culturel peuvent constituer un élément d’enrichissement mutuel, comme elles peuvent être des facteurs d’isolement, en fonction de l’approche suivie dans le traitement de ces différences et de ces spécificités.

– Une gestion désintéressée de la question religieuse musulmane en Suisse, et notamment au niveau de la représentation cultuelle des musulmans. La tradition suisse, très marquée par le sécularisme dans le rapport entre l’Etat et la religion, doit être respectée en ce qui concerne les musulmans. Tant que les musulmans agissent dans le cadre des lois, ils doivent être libres et indépendants pour s’organiser, former leurs cadres religieux et construire leur expression religieuse fidèle à leur tradition. Toute ingérence politique intérieure ou extérieure ne peut que trahir les principes d’égalité juridique entre les différentes confessions.

La présence musulmane en Suisse est une chance permettant de construire une identité suisse riche d’un patrimoine culturel et religieux diversifié, ce qui donne à cette identité une dimension planétaire.

Le blog de Charly Schwarz

Publicités

3 réflexions sur “L’islam participe à la construction de l’identité suisse

  1. « L’islam participe à la construction de l’identité suisse »
    Avant l’arrivée de l’islam, la Suisse n’avait AUCUNE identité ?
    Vous avez une sacrée chance de bénéficier d’une telle aide !!!

  2. Nous n’attendons pas du tout à ce qu’ils participent à la construction de notre identité laquelle est bien là, Nous avons nos racines et notre culture. Merci pour l’aide proposée aux demeurés que nous sommes, par le simple fait de vous avoir accueillis vraisemblablement en trop grand nombre.

    La seule chose à laquelle vous pouvez nous aider, c’est de vous intégrer dans le plus grand silence et d’arrêter vos sempiternelles revendications et tout particulièrement l’exhibition en public de votre magasin d’accessoires. Le plus courant est le voile, qui nous rappelle à chaque fois qu’on le voit, le symbole de la soumission de la femme et le marquage de ce que vous aimeriez comme votre territoire et qui ne l’est pas.

    Votre dogme politico-religieux, n’a pas sa place chez nous.

    Pour vivre pleinement cette religion de paix et d’amour semant le trouble partout où elle passe, il y a un des 57 merveilleux pays de l’OCI qui ne tolère pas nos valeurs judéo-chrétienne; bien évidemment dans l’esprit de tolérance qu’est l’Islam.

    Jn dimmi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s