Asile/Immigration/Société

Des requérants d’asile formés pour devenir chevriers dans les montagnes suisses

Un nouveau projet-pilote, lancé jeudi aux Grisons, consiste à offrir une formation de chevrier aux requérants d’asile qui viennent de pays où les chèvres jouent un rôle économique important.

Des requérants d’asile pourront se former au métier de chevrier dans les Grisons. Un projet pilote a été lancé par les églises de Thusis et Cazis ainsi que par le couvent dominicain de Cazis. Le stage s’adresse avant tout aux requérants de pays avec une importante économie caprine, comme l’Erythrée ou la Syrie.

Dans un premier temps, deux ou trois requérants seront sélectionnés pour effectuer la formation, a indiqué le pasteur Jörg Wuttge de l’église évangélique réformée de Cazis jeudi devant les médias. La phase pilote doit durer trois ans.

Il s’agit de familiariser les requérants avec l’exploitation des chèvres en Suisse. Le but est qu’ils puissent ensuite avoir une activité rémunératrice. Les nouveaux bergers pourraient plus tard travailler dans des alpages.

La formation de chevrier n’est pas la première initiative inhabituelle lancée pour les requérants de Cazis. Un café de rencontre entre requérants et habitants a été ouvert. Par ailleurs, une entreprise de traiteur et un projet de blanchisserie ont été mis sur pied.

www.20min.ch/ro/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s