Immigration/Insécurité/Violence

Frappé gratuitement à coups de bouteille par des Noirs en gare d’Aigle

Clément Rapaz a été agressé par trois hommes en gare d’Aigle. Témoignage.

Clément jeune suisse aigle blanc victime

Douze points de suture sur le crâne. Le bilan est presque léger compte tenu de la violence de l’agression dont Clément Rapaz, 19 ans, a été victime le 15 février en gare d’Aigle, au petit matin.

Le Bellerin, qui effectue actuellement un stage en œnologie dans la région de Saint-Gall, rentre en train du Carnaval de Monthey, où il a passé la soirée avec quelques copains. Il attend sa correspondance pour Bex, qui doit arriver une demi-heure plus tard. Il décide de s’acheter un snack dans un distributeur automatique.

Un homme arrive alors derrière lui et le ceinture. Clément se dégage et se retrouve nez à nez avec deux hommes. «Deux Noirs. L’un s’est contenté de regarder. L’autre, qui m’avait attaqué, s’est excusé: il m’a dit qu’il était soûl et qu’il pensait que j’essayais de voler dans le distributeur.»

Le jeune homme tente de s’éloigner mais un troisième larron (marron? NDLR) arrive et lui assène un coup de bouteille sur le crâne. Il le force à avancer jusqu’au passage sous voies. Clément reçoit là deux nouveaux coups de bouteille, puis des coups de pied au dos et au thorax.

C’est l’arrivée d’une Aiglonne qui met fin à l’agression. «Je suis arrivée vers eux en leur demandant s’ils avaient besoin d’aide pour tabasser ce jeune homme. Ils ont détalé», se souvient Cathy Bertholet. Cette dernière se défend d’avoir agi avec courage: «Quand j’ai vu Clément allongé, j’ai vu mon propre fils de 23 ans. Je suis intervenue, c’est normal.»

Clément Rapaz reconnaît qu’il avait bu quelques verres au carnaval, «mais je n’ai rien fait pour provoquer. Je ne les ai même pas vus arriver. Ils ne m’ont rien volé du tout, ni argent ni téléphone. Ils n’avaient qu’une envie: taper.»

Une plainte a été déposée et une enquête est en cours, confirme la police cantonale. Municipal de Police à Aigle, Frédéric Pernet se dit surpris de cette violente agression: «En dehors de ce cas, la situation s’est bien calmée à la gare. La présence des agents, des parrains et marraines et des caméras de surveillance semble bien fonctionner.»

www.24heures.ch/vaud-regions/

Advertisements

Une réflexion sur “Frappé gratuitement à coups de bouteille par des Noirs en gare d’Aigle

  1. « Frappé gratuitement à coups de bouteille »

    Pourquoi « gratuitement » ?, en Suisse, certains paient pour être frappés ???

    (Je plaisante, of course)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s