Asile/Justice/Violence

Deux requérants d’asile algérien ont fait vivre l’horreur à des prostituées

Deux femmes avaient été abusées dans un salon de massage par des hommes armés, à Delémont en 2012. Un des accusés a été condamné à 3 ans ferme mardi.

pures prostituées salon sexe string blonde

Menacées avec un couteau, battues, humiliées, contraintes à se livrer à des actes sexuels, ligotées et enfermées dans un salon de massage… Deux prostituées ont vécu l’enfer en septembre 2012, entre 4h et 6h du matin à Delémont. Une fois leurs méfaits commis, les deux bourreaux s’emparent de l’argent, des téléphones et d’un ordinateur avant de disparaître dans la nature. Le calvaire des victimes prend fin deux heures plus tard grâce à l’intervention de la police et d’un serrurier. Mais des prélèvements ADN dans la bouche d’une des femmes permettent d’identifier un des bandits: il s’agit d’un requérant d’asile algérien de 25 ans basé en Autriche. Cet adepte du brigandage est déjà connu des justices soleuroise et autrichienne. Quant à son complice et compatriote, bien qu’identifié, il est introuvable.

Déçu, le client exige une nouvelle gâterie

Selon «Le Quotidien jurassien», l’affaire s’est corsée quand un des deux indélicats clients maghrébins a estimé que les prestations de la professionnelle du sexe n’étaient pas à la hauteur de ses attentes. Ne parvenant pas à obtenir le remboursement qu’il réclamait, il pénètre dans l’autre chambre où son acolyte était occupé avec une prostituée. Armé d’un couteau, il exige de celle-ci une fellation.

Couteau sous la gorge ou pas?

L’affaire a été jugée mardi par le Tribunal de Porrentruy (JU). La procureure Valérie Cortat avait requis une peine de 7 ans pour brigandage et contrainte sexuelle aggravée. La seule victime qui s’est présentée à la barre s’est fait remarquer par ses déclarations contradictoires. Une aubaine pour la défense. La justice n’a pas pu établir si les assaillants lui avaient mis le couteau sous la gorge ou pas. Finalement, le président Pascal Chappuis a prononcé une peine de 3 ans ferme contre le requérant d’asile basé en Autriche. Il devra aussi verser 5000 francs à une des victimes pour tort moral. Quand sa situation financière le permettra.

www.20min.ch/ro/

Publicités

3 réflexions sur “Deux requérants d’asile algérien ont fait vivre l’horreur à des prostituées

  1. « il s’agit d’un requérant d’asile algérien de 25 ans basé en Autriche. Cet adepte du brigandage est déjà connu des justices soleuroise et autrichienne. »

    Par quel miracle cet animal se trouve t’il encore en Europe ?
    Si nous ne sommes pas capables de virer ces vermines, notre civilisation mérite de disparaître !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s