Insécurité/Justice/Violence

Lasse d’attendre, la femme turque étrangle une infirmière

Une femme turque a été punie pour avoir frappé une soignante. Elle n’a pas supporté que son amie malade doive patienter aux urgences de l’hôpital.

«Il faudra encore attendre»: cette petite phrase, lâchée par une infirmière des urgences de l’hôpital de Monthey, a fait sortir de ses gonds une Turque de 47 ans, en février 2014. Elle a bondi sur la soignante, saisissant sa main pour la griffer jusqu’au sang. La furie a ensuite empoigné sa victime au cou et a serré au maximum jusqu’à lui enfoncer ses ongles dans la peau. Elle n’a pas supporté que l’établissement fasse patienter pendant deux heures son amie souffrante.

Les deux femmes avaient débarqué à 11 h 30 aux urgences en raison des maux de tête de la première pour lesquels elle avait déjà consulté un médecin généraliste. A leur arrivée, l’état de la patiente a été évalué comme non urgent. Deux heures plus tard, constatant que personne ne l’avait encore examinée, l’accompagnatrice a commencé à s’agiter. «Vous êtes méchante», a-t-elle balancé à la représentante du personnel hospitalier qui leur disait de patienter, avant de s’en prendre physiquement à elle.

C’est finalement la patiente qui est elle-même intervenue pour mettre fin à l’altercation. Soignée sur place, l’infirmière a déposé une plainte pénale pour lésions corporelles simples. Cette accusation a valu à la Turque d’être condamnée récemment par une procureure à 20 jours-amende avec sursis et à 500 fr. d’amende. S’y ajoutent 600 fr. de frais et 1200 fr. de dépens à verser à la plaignante. Celle-ci ne figure plus, désormais, sur la liste du personnel de l’hôpital de Monthey.

www.20min.ch/ro/

Une réflexion sur “Lasse d’attendre, la femme turque étrangle une infirmière

  1. Je comprends fort bien cette femme. Le même cas s’était également produit aux urgences de Sion il y a cinq ans. J’avais amené mon épouse aux urgences de Sion à 18h45. Après une heure d’attente une infirmière l’avait sommairement examinée : prise de la tension, de la température; elle m’avait dit qu’elle allait donner ces renseignements au médecin de garde tout de suite. Vers 22h30 ne voyant rien venir je me suis enquis du nom de ce médecin. Il s’avéra qu’il s’agissait d’une jeune femme portant un nom à consonance étrangère. Je partis à sa recherche et finalement je l’ai retrouvée dans le hall d’entrée en galante compagnie. Inutile la bordée de jurons et d’imprécations dont elle fut la réceptacle. Je pris en charge mon épouse tous en poussant des hurlées qu’il était inutile de m’envoyer une facture je ne l’a paierai jamais.
    Delà avec ma voiture je me rendis à 15km aux urgences de Sierre où elle fut immédiatement prise en charge et hospitalisées. Malheureusement aujourd’hui le service d’urgence de nuit à Sierre a été fermé sur ordres des têtes d’oeuf en charge du réseau santé Valais.
    A propos je n’ai jamais reçu la moindre facture de l’hôpital de Sion.
    En ce qui concerne Monthey la soignante pourrait être une frontalière car elles sont légions dans la région.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s