Politique/Religion/Sécurité

Une commission soutient l’interdiction de la burqa

Personne en Suisse ne doit pouvoir dissimuler son visage dans l’espace public.

burqa

La commission des institutions politiques du National veut étendre l’interdiction tessinoise de la burqa et accepte de justesse une initiative parlementaire de Walter Wobmann (UDC/SO).

Le vote est tombé par 11 voix contre 10 et 2 abstentions, a communiqué la commission. Selon la majorité, cette interdiction qui viserait tant les manifestants susceptibles de commettre des actes de violence que les personnes contraintes de se dissimuler le visage pour des raisons relevant du fondamentalisme religieux, pourrait contribuer au maintien de la sécurité publique en Suisse.

Les contacts à visage découvert au sein de la société font partie intégrante de la culture européenne, fait valoir la commission. Pour la minorité, l’interdiction constituerait une atteinte trop importante à la liberté individuelle et elle est disproportionnée, car le port de voiles religieux est rare en Suisse.

Selon elle, la promulgation d’une interdiction de se couvrir le visage lors de manifestations ou d’événements sportifs ne relève en outre pas de la Confédération, mais des cantons.

Le texte de l’initiative rejoint la nouvelle constitution tessinoise adoptée en votation populaire en 2013 et validée par les Chambres fédérales en mars. La France a également interdit le port de vêtements dissimulant l’ensemble du corps et la Cour européenne des droits de l’homme n’a rien trouvé à y redire.

Série de tentatives

La commission espère peut-être éviter une votation fédérale sur l’interdiction de la burqa. En janvier, le Comité d’Egerkingen proche de l’UDC a annoncé le lancement d’une initiative populaire au niveau fédéral, dont le texte est similaire aux dispositions tessinoises.

L’UDC valaisanne a lancé en février une initiative législative pour interdire le port de couvre-chefs dans les écoles publiques du canton. Comme les Parlements cantonaux, les Chambres fédérales se sont déjà prononcées sur des interventions réclament l’interdiction de la burqa. Elles les ont toutes repoussées jusqu’ici.

La balle passe dans le camp de la commission des institutions politiques du Conseil des Etats.


www.20min.ch/ro/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s