Insécurité/Religion/Violence

Des salles de sport réservées aux musulmans radicaux

PROSÉLYTISME

Comme dans le cas des jeunes Djihadistes de Winterthur, de plus en plus de jeunes sont radicalisés dans les salles de sport.

djihadiste ei Valdet Gashi barbu

Valdet Gashi, double champion du monde de boxe thaïe, en Syrie alors qu’il a rejoint l’Etat Islamique

C’est dans une cave bétonnée au sous-sol d’un quartier industriel de Winterthur que quatre des cinq djihadistes de Winterthur s’entraînaient sous la houlette de Valdet Gashi, un ancien champion de boxe Thai.

Ils seraient une quinzaine à s’être rencontrés régulièrement au 8 Industriestrasse. Au programme: fonte et Coran. Sous couvert d’anonymat, un ancien participant affirme: «Entre chaque session d’exercice nous prions sur les tatamis».

Comme le montrent les recherches du «Matin Dimanche», l’utilisation de salles de sport pour radicaliser des jeunes n’est pas un cas isolé. Lorenzo Vidino, spécialiste de l’islam et directeur du programme anti-extrémisme de l’Université George Washington confirme: «L’islamisation à travers les fitness et les salles de sport est un modèle très fréquent qui existe ailleurs en Suisse».

En France, plusieurs clubs de Fitness uniquement fréquentés par des musulmans seraient même sous étroite surveillance policière.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Une star de boxe thaï aurait entraîné trois djihadistes

Un double champion du monde de boxe thaï a formé les jeunes de Winterthour partis rejoindre l’Etat islamique en Syrie. Lui-même y est depuis mars désormais.

La région de Winterthour ne comprenait pas jeudi 4 juin comment quatre jeunes, trois garçons et une fille, avaient pu rejoindre en quelques mois le groupe Etat islamique.L’émission Rundschau de la télévision alémanique SRF a apporté un nouvel élément mercredi soir.

Les jeunes hommes, qui se connaissaient, se sont entraînés dans une salle de sports de combat. A sa tête se trouve un homme de 28 ans, Valdet Gashi, double champion du monde de boxe thaï, qui a également rejoint le groupe terroriste en Syrie début mars.

Que pour les jeunes musulmans

En provenance de Singen dans l’Allemagne du Sud, il avait fondé à Winterthour la salle d’entraînement Mixed Martial Arts (MMA) Sunna où de jeunes musulmans pouvaient s’entraîner dans le respect des règles de l’islam. Entre hommes uniquement et sans musique. Il avait choisi la région zurichoise «car c’était très intéressant là-bas».

Valdet Gashi n’a jamais caché être un islamiste, avec des signes de radicalisation croissante sur son profil Facebook.

Des liens avec «Lis!»

«Rundschau» a pu s’entretenir avec lui via Internet en Syrie, où il a rejoint l’auto-proclamé califat. Ce père de deux jeunes enfants se dit stationné dans la ville de Membij où il traque «les contrebandiers et les espions». Et il a fraternisé avec un des jeunes qui sont partis dans cette zone de guerre. Ce dernier aurait été tué au printemps.

Les soupçons de radicalisation entourent toujours la mosquée An’Nur où les jeunes avaient l’habitude de se rendre à Winterthour, bien que son président Atef Shanoun ne cesse de répéter que cela n’a pas été le cas. L’organisation prosélyte salafiste «Lis!» est également montrée du doigt en raison de ses liens avec des prédicateurs de haine très surveillés en Allemagne. Valdet Gashi a ainsi participé à des opérations de «Lis!» outre-Rhin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s