Justice/Opinion/Religion

Le Tribunal fédéral statuera sur le projet d’école enfantine islamique

VOLKETSWIL (ZH)

Le Tribunal fédéral décidera si une école enfantine islamique peut être ouverte à Volketswil (ZH). L’association «al Huda», initiatrice du projet, porte le dossier devant les juges de Lausanne.

école islamique foulard voile

Le Tribunal administratif zurichois avait rendu en juillet une réponse négative. Il confirmait ainsi le rejet des autorités cantonales, craignant que les élèves ne soient exposés à des influences idéologiques contraires aux buts de l’école publique. Les enfants pourraient se voir enseigner avant tout des contenus religieux comme base de la vie quotidienne.

Ils ne seraient pas informés du fait que «certaines visions religieuses ne correspondent pas aux règles actuelles de la société suisse, en matière d’homosexualité ou de relations sexuelles avant le mariage, notamment». En outre, les liens entre le projet et l’organisation islamiste Conseil central islamique suisse (CCIS) avaient été jugés problématiques.

Cette connexion est justement contestée par «al Huda». Sa directrice administrative a certes été membre du CCIS, mais elle en avait démissionné de son plein gré six mois avant de déposer son concept d’école enfantine.

L’association analyse le refus de la justice zurichoise comme un reflet de «l’atmosphère actuelle». Elle espère que le Tribunal fédéral garantira une «procédure équitable, juste et digne de l’Etat de droit», peut-on lire samedi sur son site Internet.

Ecole de 15 à 25 élèves

«Al Huda» souhaite créer une école enfantine de 15 à 25 élèves dans un appartement du centre islamique de Volketswil. Le but de cette école est d’enseigner l’arabe et le Coran, ainsi que de renforcer la cohésion de la communauté islamique. La connaissance de la religion constitue la base de tout ce que les enfants apprennent et vivent plus tard, selon «al Huda».

L’Office cantonal de l’école obligatoire avait rejeté en mai 2014 la première demande de l’association. Il voyait déjà un lien idéologique étroit entre l’organisation et le Conseil central islamique suisse.

«Al Huda» avait alors affirmé qu’elle respecterait les prescriptions légales. Déposant un recours auprès du gouvernement zurichois, elle avait assuré n’entretenir «aucun lien avec des organisations qui prônent une idéologie».

Le gouvernement cantonal avait toutefois rejeté ce recours fin 2014. L’exécutif doutait que ce jardin d’enfants respecte le plan d’étude, la religion et la langue arabe étant les points forts de son enseignement.

www.lematin.ch/suisse/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s