Asile/Immigration/Justice

Lausanne: l’église squattée par les migrants porte plainte pour violation de domicile

Le conseil synodal a déposé plainte contre l’occupation illicite de la paroisse de Saint-Laurent. De son côté, le Collectif R prépare un rassemblement dimanche.

 église st-laurent asile squat collectif R Dublin

Pas de signe d’apaisement en vue entre la poignée de migrants qui occupent depuis plus de huit mois la salle de paroisse de Saint-Laurent, à Lausanne, et les autorités religieuses. Au contraire, celles-ci ont récemment déposé une plainte pénale pour violation de domicile contre le Collectif R, qui soutient ces cas Dublin. «Le dialogue est impossible à nos yeux, a conclu Xavier Paillard, président du Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud. Nous nous en remettons donc à la justice.» 

Parmi les fidèles, la majorité se rangerait derrière cette solution, selon Xavier Paillard. «Les gens savent qu’il ne faut pas confondre cette situation avec notre combat quotidien pour les plus démunis.» Mais depuis, c’est le status quo.

De son côté, le Collectif R organise un rassemblement de soutien dimanche prochain, au cinéma Oblo. «Nous répondons aux menaces du conseil synodal par un appel solidaire», fait-il savoir. D’autant que selon ces sympathisants, le Secrétariat d’Etat aux migrations a encore accéléré les procédures d’expulsions à l’égard des cas Dublin (ndlr: les personnes qui ont une demande d’asile en cours dans un autre pays de l’espace européen).

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/15136998

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s