Actualité/Insécurité/Opinion/Politique/Sécurité/Société/Suisse/Violence

De droite, elles comptent bien garder une arme à la maison.

Votation du 13 février | Des femmes issus de partis de droite sont venues ce vendredi devant les médias à Berne pour dire tout le mal que leur comité pense de l’initiative.

L’initiative contre la violence des armes n’apporte pas plus de sécurité aux femmes et aux familles. C’est la conviction d’un comité de femmes bourgeoises, qui estime que le texte ne combat pas les causes de la violence domestique et des suicides.

Les conseillères nationales Ida Glanzmann (PDC/LU), Corina Eichenberger (PLR/AG) et Andrea Geissbühler (UDC/BE), ainsi que la députée au Grand Conseil tessinois Monica Duca Widmer (PDC) sont venues vendredi devant les médias à Berne pour dire tout le mal que leur comité pense de l’initiative mise en votation le 13 février.

Selon lui, c’est la responsabilité personnelle qui accroît la sécurité. «Bien qu’en Suisse tous les membres de l’armée soient autorisés à conserver leur arme à la maison, nous vivons dans l’un des pays les plus sûrs au monde. L’initiative ne lutte pas contre l’usage abusif d’armes, qu’il soit illégal ou criminel», souligne le comité, qui compte un millier de femmes.

Appliquer les lois

Pour agir efficacement dans ce domaine, il faut au contraire que les lois soient appliquées de manière conséquente, jugent ces femmes opposées à l’initiative. La législation actuelle sur les armes est suffisante, alors que l’initiative apporte une sécurité apparente, alourdit la bureaucratie et entraîne des charges administratives.

Le texte jette en outre des soupçons sur l’ensemble des membres de l’armée. Il remet aussi en question la confiance envers les citoyennes et les citoyens, la responsabilité personnelle ainsi que l’autodétermination, soit les valeurs et traditions suisses, estime le comité.

Selon un sondage de l’institut «gfs.bern», les femmes seraient 61% à accepter l’initiative, alors que 51% des hommes auraient l’intention de voter «non».

Femmes divisées au PDC

Les démocrates-chrétiennes Ida Glanzmann et Monica Duca Widmer, en s’opposant à l’initiative, divergent de la position des femmes PDC, dont le comité a décidé mi-décembre,par 15 voix contre 2 et 2 abstentions, de la soutenir. Elles sont en revanche sur la ligne du PDC suisse, qui s’est prononcé contre le week-end passé.

http://www.24heures.ch/femmes-issues-partis-bourgeois-militent-contre-initiative-armes-2011-01-28

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s